Page Principale Primaire Collège Qualifiant Concours BAC Etudes Françaises FAC CRMEF français Enseignement Sup Bibliothèque Loisirs Espace féminin
forums Albums groups

 

 


Revenir en arrière   Forums français Maroc > L'enseignement secondaire qualifiant > 1ère année > Antigone
 Inscription FAQ Membres Calendrier Marquer les messages comme lus

 

 

Répondre
 
Outils du sujet Affichage du sujet
  #1  
Ancien 13/02/2013, 22h49
prof.ziani prof.ziani est déconnecté
Super Moderateur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Messages: 5 816
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut ANTIGONE de Jean Anouilh

 

 

 

 

 

 

ANTIGONE de Jean Anouilh

Le contexte historique:



La première moitié du 20ème siècle a connu la première et la seconde guerre mondiales, la crise économique de 1929, la révolution russe, la naissance de plusieurs dictatures (Nazie, fasciste, japonaise...) et mouvements de libération en France et partout dans le monde.

Le contexte culturel: Le surréalisme, l'existentialisme, l'absurde, le nouveau roman et la littérature contemporaine sont les cinq mouvements littéraires, artistiques et culturels qui ont marqué tout le 20ème siècle.

Le courant:


1- L'existentialisme: Mouvement artistique et littéraire donnant une valeur au «moi pensant» pour affirmer son existence par un choix libre et un engagement responsable; l'homme n'est pas programmé, il doit agir librement pour s'exprimer et affirmer son moi.

2- L'absurde est issu de l'existentialisme: c'est le non-sens, le vide, la routine, le cercle vicieux de la vie de tous les jours, le langage creux, le décor neutre, l'absence de communication horizontalement et verticalement, l'absurdité de «la vie qui ne vaut pas la peine d'être vécue»...

L'auteur: Jean Anouilh est né le 23/6/1910 à Bordeaux. Il a étudié le droit à Paris, travaillé dans la publicité et fréquenté les grands acteurs de théâtre de l'époque. Il a épousé l'actrice Monelle Valentin avec laquelle il a eu une fille. Il a écrit plus de 30 œuvres: «Antigone», «L'alouette», «La culotte», «La grotte», «Hermine»... Il est décédé en 1987.

Le genre: Antigone» est une pièce de théâtre publiée en 1944. C'est une tragédie moderne sans actes ni scènes, elle mélange le tragique et le comique, emploie l'anachronisme, rejette la bienséance et le style noble...La structure: Antigone» est une tragédie sans actes ni scènes avec au milieu le chœur qui annonce au public la situation irréversible dans laquelle se trouve Antigone.

Antigone: C'est le nom du personnage principal et le titre de la pièce de théâtre qui signifie contre la forme (Anti=contre et gone=forme). Elle est écrite par Sophocle en 441 avant J.Christ. C'est le produit du mythe d'Œdipe qui a tué son père Laïos et qui a épousé sa mère Jocaste avec laquelle il a eu quatre enfants, deux garçons: Etéocle et Polynice; deux filles: Ismène et Antigone. Le résumé: Créon, roi de Thèbes, choisit Etéocle comme un héros national à qui seront consacrées des funérailles grandioses et considère Polynice comme un traître qui n'a pas droit à l'enterrement et qui doit rester proie aux corbeaux et aux chacals pour servir d'exemple. Cette décision politique a été rejetée d'un seul bloc par Antigone qui a défié son oncle en essayant d'enterrer son frère au prix de sa vie. Le temps: heures, l'antiquité grecque, au temps du roi Créon. Le cadre spatial: Thèbes, le palais royal. Les personnages:

 

 


Princesse, fille d'Œdipe et de Jocaste, sœur d'Ismène, de Polynice et d'Etéocle. Elle est petite, maigre et noiraude, pas belle comme Ismène. Elle est renfermée, têtue et solitaire. Elle porte toujours la même robe et ses cheveux sont mal peignés. Elle a un sale caractère et une forte personnalité. Elle veut enterrer son frère Polynice en sacrifiant sa vie.

2- Créon: Le roi de Thèbes, frère de Jocaste, père d'Hémon. Personnage principal. C'est un homme robuste, ridé et fatigué. Il a des cheveux blancs. Il est calme et tranquille. Il joue au jeu difficile de conduire les hommes en essayant de rendre le monde moins absurde. Il interdit l'enterrement de Polynice pour des raisons politiques.

3- Ismène: C'est une princesse, fille d'Œdipe et de Jocaste, sœur d'Antigone. Elle est blonde et belle. Elle aime la vie. Elle cherche en vain à empêcher sa sœur d'enterrer leur frère Polynice.

4-Hémon: Prince, fils de Créon et d'Eurydice. Il est le fiancé d'Antigone même si tout le porte vers Ismène. Il n'a pas pu persuader son père à changer sa décision.

5- La nourrice: C'est une vieille femme chargée de veiller sur les deux princesses après la mort de leur mère.

6- Les gardes: Ce sont les auxiliaires de la justice de Créon. Ils sont dépourvus de toute imagination. Leur rôle est d'exécuter à la lettre les ordres de leur chef.7-Eurydice :la femme de Créon, la mère d’Hémon. Elle est bonne et aimante mais sans grande aide pour Créon.

 

 

 

 

 

 

Répondre en citant
Liens Sponsorisés


Ancien 13/02/2013, 22h57   #2
prof.ziani
Super Moderateur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Messages: 5 816
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut ANTIGONE, murmure, le regard perdu

ANTIGONE, murmure, le regard perdu


ANTIGONE, murmure, le regard perdu.- Le bonheur...
CREON, a un peu honte soudain. - Un pauvre mot, hein?
ANTIGONE __ Quel sera-t-il, mon bonheur ? Quelle femme heureuse deviendra-t-elle, la petite Antigone ? Quelles pauvretés faudra-t-il qu'elle fasse elle aussi, jour par jour, pour arracher avec ses dents son petit lambeau de bonheur ? Dites, à qui devra-t-elle mentir, à qui sourire, à qui se vendre ? Qui devra-t-elle laisser mourir en détournant le regard ?
CREON, hausse les épaules. -Tu es folle, tais-toi.
ANTIGONE - Non, je ne me tairai pas ! Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Tout de suite, puisque c'est tout de suite qu'il faut choisir. Vous dites que c'est si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre.
CREON -Tu aimes Hémon ?
ANTIGONE- Oui, j'aime Hémon. J'aime un Hémon dur et jeune ; un Hémon exigeant et fidèle, comme moi. Mais si votre vie, votre bonheur doivent passer sur lui avec leur usure, si Hémon ne doit plus pâlir quand je pâlis, s'il ne doit plus me croire morte quand je suis en retard de cinq minutes, s'il ne doit plus se sentir seul au monde et me détester quand je ris sans qu'il sache pourquoi, s'il doit devenir près de moi le monsieur Hémon, s'il doit appendre à dire " oui ", lui aussi, alors je n'aime plus Hémon.
CREON - Tu ne sais plus ce que tu dis. Tais-toi.
ANTIGONE -Si, je sais ce que je dis, mais c'est vous qui ne m'entendez plus. Je vous parle de trop loin maintenant, d'un royaume où vous ne pouvez plus entrer avec vos rides, votre sagesse, votre ventre. (Elle rit.) Ah ! je ris, Créon, je ris parce que je te vois à quinze ans, tout d'un coup ! C'est le même air d'impuissance et de croire qu'on peut tout. La vie t'a seulement ajouté ces petits plis sur le visage et cette graisse autour de toi.
CREON, la secoue. -Te tairas-tu, enfin ?
ANTIGONE - Pourquoi veux-tu me faire taire ? Parce que tu sais que j'ai raison ? Tu crois que je ne lis pas dans tes yeux que tu le sais ? Tu sais que j'ai raison, mais tu ne l'avoueras jamais parce que tu es en train de défendre ton bonheur en ce moment comme un os.
CREON - Le tien et le mien, oui, imbécile !
ANTIGONE- Vous me dégoûtez tous, avec votre bonheur ! Avec votre vie qu'il faut aimer coûte que coûte. On dirait des chiens qui lèchent tout ce qu'ils trouvent. Et cette petite chance pour tous les jours, si on n'est pas trop exigeant. Moi, je veux tout, tout de suite, -et que ce soit entier- ou alors je refuse ! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite -ou mourir.
A- Étude de texte: 1- Recopiez et complétez : Auteur/Titre de l'œuvre:/Genre littéraire:/Siècle:

 

 


2- Situez ce passage dans la pièce. 3- Dans cet extrait. Antigone et Créon échangent des propos, quel est le thème de leur conversation ?
4- Pourquoi les répliques d'Antigone, sont-elles plus longues que celles de Créon?
5- Dans ce dialogue avec Antigone, Créon se montre de plus en plus nerveux. Relevez dans ce passage les moyens qui traduisent cette nervosité. 6- Quel type de phrase Antigone utilise-t-elle dans la quatrième réplique. Qu'est-ce que cela traduit sur son état d esprit dans cette scène.
7- Quelle figure de style est contenue dans les phrases soulignées? Les phrases sont : "...défendre ton bonheur en ce moment comme un os." /On dirait que des chiens lèchent tout ce qu'ils trouvent."
8- Quelle image donne-t-elle de Créon?
9- Pourquoi, d'après-vous, Créon traite-t-il Antigone de folle?
10- Quelle est la conception de la vie et du bonheur selon Antigone?
B- Production écrite Sujet : Vos parents interviennent souvent dans des choix décisifs pour votre avenir ( études , mariage, loisirs…)
A partir de votre expérience personnelle. Rédigez un texte ou vous montrez si ces interventions représentent pour vous une chance ou un obstacle.
prof.ziani est déconnecté   Répondre en citant
Ancien 13/02/2013, 22h59   #3
prof.ziani
Super Moderateur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Messages: 5 816
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

Examen Blanc De Français 2005/2006TADLA-AZILAL
Académie régionale
De l'éducation et de la formation
TADLA-AZILAL
Examen Blanc De Français 2005/2006


TEXTE



ISMÈNE Allez! Allez!… Tes sourcils joints, ton regard droit devant toi et te voilà lancée sans écouter personne. Ecoute-moi. J'ai raison plus souvent que toi.
ANTIGONE Je ne veux pas avoir raison.
ISMÈNE Essaie de comprendre au moins!
ANTIGONE Comprendre… Vous n'avez que ce mot-là dans la bouche, tous, depuis que je suis toute petite. Il fallait comprendre (…). Toujours comprendre. Moi, je ne veux pas comprendre. Je comprendrai quand je
serai vieille. (Elle achève doucement.) Si je deviens vieille. Pas maintenant.
ISMÈNE Il est plus fort que nous, Antigone. Il est le roi. Et ils pensent tous comme lui dans la ville. Ils sont des milliers et des milliers autour de nous, grouillant dans toutes les rues de Thèbes.
ANTIGONE Je ne t'écoute pas.
Jean Anouilh
(ANTIGONE) p.47-48
Edition Bordas.

1-COMPRÉHENSION: /10
1) Déterminez le genre et le type de ce passage. 1 pt
2) Situez le dans la pièce. 1 pt
3) Qui est le personnage d'Antigone? 2 pt
4) Complétez le tableau suivant:
Qui parle? Ismène
A qui? 0.5
De quoi? 0.5
Pourquoi? 1
5) Relevez deux arguments qu'Ismène apporte pour que sa sœur renonce à son idée d'aller enterrer leur frère. 1 pt
6) A qui renvoie dans les deux phrases suivantes les pronoms soulignés? 1 pt
" Il est plus fort que nous"Ils sont des milliers et des milliers autour de nous ".
7) Quelle figure de style reconnaissez-vous dans l'exemple suivant: 1 pt
"La petite Antigone, la sale bête".
8) Pourquoi Antigone refuse-t-elle d'écouter Ismène? 1 pt

2-PRODUCTION ÉCRITE. /10
Rédigez au choix l'un des sujets suivants:
Sujet 1 : ANTIGONE avait-elle raison de dire "non" à Créon? Discutez en argumentant.

Sujet 2: Votre ami (e) décide d'abandonner ses études pour aller travailler à l'étranger.
Vous lui rédigez une lettre pour le (la) convaincre à renoncer à son idée.
Attention à la présentation de la lettre.
prof.ziani est déconnecté   Répondre en citant
Ancien 13/02/2013, 23h02   #4
prof.ziani
Super Moderateur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Messages: 5 816
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

Sujet : Antigone ou Créon?De quel personnage vous sentez-vous le plus proche? Votre réflexion devra s'appuyer sur des arguments pertinents.


Le texte à rédiger est une tentative d'identification de deux avis contradictoires, celle de Créon, motivée par des raisons d'Etat , et celle d'Antigone, attachée au lien du sang.
Attention, il ne s'agit pas de parler de Créon et d'Antigone, mais de choisir le personnage auquel vous souhaitez ressembler et de justifier votre choix. Il importe à cet effet de percevoir l'antinomie qui oppose les deux personnages.


Créon : Homme d'Etat soucieux du respect de la loi par tous, même par tousles membres de sa famille, sans complaisance aucune.


1 Antigone : Jeune femme qui s'oppose au formalisme de son oncle Créon. Attirée par le lien du sang, elle transgresse la loi en enterrant son frère.

A quel personnage vous sentez-vous le plus proche ?
Le choix doit être justifié par des arguments.Suggestions:

 

 


*Voici quelques arguments à observer.
* En faveur du personnage de Créon:
* La loi existe pour être respectée.
* Elle organise les relations de la vie quotidienne.assure la sécurité, et évite l'anarchie.
* La loi est la même pour tous et ne souffre pas de dérogation.
* Les raisons d'Etat exigent de la part des autorités compétentes de faire preuve de rigueur et de ne pas céder aux sentimentalisme et à l'affectivité. * " Passer l'éponge" sur les infractions est un signe de faiblesse et risque de générer le désordre. 7.n faveur du personnage d'Antigone.
* La loi peut être injuste.
* Elle vise l'intérêt du pouvoir avant celui des citoyens
* La révolte de l'individu contre l'oppression du groupe est légitime.
prof.ziani est déconnecté   Répondre en citant
Ancien 13/02/2013, 23h06   #5
prof.ziani
Super Moderateur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Messages: 5 816
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

Académie Al Hoceima, Taza, Taounate Session Juin 2010

Texte :


Les gardes sont sortis, précédés par le petit page. Créon et Antigone sont seuls l'un en face de l'autre.
CREON : Avais-tu parlé de ton projet à quelqu'un?
ANTIGONE : Non.
CREON : As-tu rencontré quelqu'un sur ta route?
ANTIGONE : Non, personne.
CREON : Tu es bien sûre?
ANTIGONE : Oui.
CREON : Alors, écoute : tu vas rentrer chez toi, te coucher, dire que tu es malade, que tu n'es pas sortie depuis hier. Ta nourrice dira comme toi. Je ferai disparaître ces trois hommes.
ANTIGONE : Pourquoi? Puisque vous savez bien que je recommencerai. Un silence. Ils se regardent.
CREON : Pourquoi as-tu tenté d'enterrer ton frère?
ANTIGONE : Je le devais.
CREON : Je l'avais interdit.
ANTIGONE, doucement : Je le devais tout de même. Ceux qu'on n'enterre pas errent éternellement sans jamais trouver de repos. Si mon frère vivant était rentré harassé d'une longue chasse, je lui aurais enlevé ses chaussures, je lui aurais fait à manger, je lui aurais préparé son lit... Polynice aujourd'hui a achevé sa chasse. Il rentre à la maison où mon père et ma mère, et Etéocle aussi, l'attendent. Il a droit au repos.
CREON : C'était un révolté et un traître, tu le savais.
ANTIGONE : C'était mon frère.

Antigone, Jean Anouilh



QUESTIONS :


ETUDE DE TEXTE :
1. a- Quels sont les personnages vivants de la famille royale en présence dans ce passage? b- Quel lien de parenté les unit-il ?
2. Relevez quatre noms de personnages morts évoqués dans l'extrait.
3. Relevez dans la première didascalie un indice qui annonce l'affrontement entre les deux personnages.

 

 


4. Lequel des deux personnages mène le dialogue ? Quelle est son intention ? 5. «Je ferai disparaître ces trois hommes.»
a- Qui sont ces trois hommes ?
b- Créon veut les faire disparaître parce que :- ils ont arrêté Antigone.- ils étaient témoins d'une scène, - ils ont aidé Antigone à enterrer son frère. Recopiez la bonne réponse.
6. « Je le devais. » / « Je vous l'avais interdit. »/ « Je le devais tout de même. » A quoi renvoient « le » et « I' » dans le texte ?
7. Justifiez l'emploi d'un temps du passé dans la dernière réplique : « C'était mon frère »
8. «Si mon frère vivant était rentré harassé d'une longue chasse, je lui aurais enlevé ses chaussures.»
a- L'action exprimée dans cette réplique est : - réalisée - réalisable - irréalisable b- Justifiez votre réponse en relevant deux indices relatifs au temps.
9. « Polynice aujourd'hui a achevé sa chasse »
a- Antigone veut dire que : - son frère est mort -son frère est chassé par Créon - son frère est rentré de la chasse Recopiez la bonne réponse.
b- La figure de style employée est : - une hyperbole - une comparaison - un euphémisme. Recopiez la bonne réponse.
10. Le comportement d'Antigone est-il punissable ? Dites pourquoi en une phrase.
CORRECTION
- 1. a- Créon et Antigone b- Créon est l'oncle d’Antigone ou Antigone est la nièce de Créon 2. - Œdipe (père) - Jocaste (mère) - Polynice - Etéocle 3. Seuls l'un en face de l'autre 4. - C'est Créon qui mène le dialogue. - Son intention est de convaincre Antigone à renoncer à son geste, (accepter toute réponse allant dans ce sens) 5. a- Les gardes b- Ils étaient témoins d'une scène .6. L'enterrement du corps de Polynice 7. Son frère est mort, (accepter toute réponse allant dans ce sens) 8. a- irréalisable b- était rentré / aurais enlevé - plus-que-parfait / conditionnel passé 9. a- Son frère est mort, b- Un euphémisme 10. - Accepter toute réponse justifiée.
prof.ziani est déconnecté   Répondre en citant
Ancien 13/02/2013, 23h08   #6
prof.ziani
Super Moderateur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Messages: 5 816
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

Rupture avec Hémon

Passage : « je voulais te dire ce matin….Hémon murmure Antigone ».

1) Quelle est la relation entre les deux personnages ?

2) Qu’est-ce qui montre l’intimité entre eux ?

3) Est-ce qu’ils ont un enfant ? Justifiez.

4) Qu’est ce qui montre l’exaltation d’Antigone ?

5) Comment peut-on qualifiez cette scène ?

6) Que signifie le rêve de maternité chez Antigone ?

7) Qu’est ce qui montre que le rêve de la jeune femme ne se réalisera pas ?

8) De quel soir parle Antigone ?
9-« Ismène est rose et dorée comme un fruit » ? quelle est la figure de style employée ici ?

Devoir Antigone de Jean Anouilh
Passage : « Ismène : Tu sais, j’ai bien pensé … Moi je ne veux pas comprendre un peu ».

1) Situez ce passage.

2) Qu’est-ce qui montre le calme d’Antigone ?

3) Pourquoi Ismène qualifie sa sœur de folle ?

4) De quoi Ismène veut convaincre sa sœur ?

5) Quels sont ses arguments ?

6) Est-ce qu’elle a réussi ?

7) Que traduisent les répliques et les réparties d’Antigone ?

8) Relevez une phrase qui montre que ce que font les personnages est une fatalité.

9) En quoi s’opposent les deux filles ?

10) Pourquoi Ismène rejette la proposition de sa sœur ?

11) Relevez un verbe qui exprime l’obligation.

12) « qu’est ce que tu veux que nous y fassions ? »

a) quel est le type de cette phrase ?

b) sur quel constituant de la phrase porte l’interrogation ?

c) utilisez un autre moyen pour poser la question.

 

 


Transposez la phrase au discours indirect.
prof.ziani est déconnecté   Répondre en citant
Ancien 13/02/2013, 23h09   #7
prof.ziani
Super Moderateur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Messages: 5 816
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

ANTIGONE de Jean Anouilh
Les personnages

La présentation des personnages s'effectue par ordre de proximité avec Antigone. Eurydice est quand même présentée alors qu'elle n'interviendra pas dans la pièce. La nourrice qui était pourtant avec Antigone depuis sa jeunesse n'est mentionnée qu'après Eurydice, ceci s'explique sans doute par le fait que la nourrice ne fait pas partie de la famille royale.


Antigone et Ismène sont 2 sœurs mais elles s'éloignent à vitesse vertigineuse (colossal et énorme) d (" Antigone sent qu'elle s'éloigne à une vitesse vertigineuse de sa sœur Ismène" ), le Roi aussi est seul, Antigone et Créon, son oncle, sont donc tous les deux seuls, et cette solitude est fondamentale.

Antigone petite a un "sourire triste", des "yeux graves", elle est "noiraude", "renfermée", "maigre" et "petite", c'est l'image de l'antihéros, tous ces adjectifs qualifiant Antigone connotent la mort, le tragique. Par une espèce de métamorphose, l'Antigone de mythe va "se dresser seule en face du monde", "elle va surgir", c'est vraiment une héroïne. Cette différence est beaucoup plus importante que la différence entre l'Antigone petite et sa sœur Ismène dont elle s'éloigne d'ailleurs à vitesse vertigineuse, Ismène est jeune et aurait bien aimé vivre. Antigone est destinée à mourir dès sa naissance, c'est pourquoi elle est indifférente lorsqu'elle rencontre Hémon.

Ismènefille d'Oedipe et de Jocaste; sœur de Antigone et Etéocle

Hémon : C'est quelqu'un qui restera un peu mystérieux dans toute la pièce. On peut se demander si il aime vraiment Antigone. Le Prologue nous apprend qu'ils ne se marieront pas et que s'il n'avait choisi Ismène, il ne serait pas mort. Il est comme une espèce de pantin, il n'a pas de pouvoir alors qu'il est prince et destiné à devenir roi. C'est encore le petit garçon de son papa et de sa maman. Il n'existe pas vraisemblablement et son titre princier n'est qu'une apparence. Hémon se plie devant Antigone. Il n'a rien du jeune prince qui a de la consistance.

 

 



Eurydice : elle ne sait pas qu'elle va mourir, le regard porté sur Eurydice diffère nettement du regard qui est porté sur Hémon. On dit toujours Madame mais jamais la reine. On a l'impression que la tragédie se passe à côté d'elle et qu'elle ne la concerne pas. Elle est "bonne", "digne" et "aimante" mais cela ne la sauve pas de l'inutilité.

Créon : il ne peut s'appuyer sur personne : son fils est sans consistance, "seul avec son petit page qui est trop petit et qui ne peut rien non plus pour lui." Créon est le seul qui va monter une argumentation contre Antigone, c'est le Roi mais en fin de compte, il ne l'assume pas complètement, il se demande d'ailleurs si ce n'est pas vain de conduire les hommes. C'est un homme cultivé, il est assez ouvert et il a accepté par devoir le poste de roi.

Le Messager : il sait déjà, c'est lui qui viendra annoncer la mort d'Antigone. C'est une témoin privilégié(élu). On peut encore noter un anachronisme : on sait quelque chose sur lui : il a le droit de rêver, d'avoir des envies et de n'avoir pas envie de faire son devoir, d'être pâle et solitaire.

Les gardes : Ils ne sont pas complètement réduits à leur fonction, on parle de choses dont on ne parlerait jamais dans la tragédie classique. Coté quotidien : Ils sentent l'ail, le cuir et le vin rouge. Anouilh insiste sur le fait qu'ils sont toujours innocents et toujours satisfaits d'eux-mêmes, de la justice. Ils ne se posent pas de questions sur l'existence. "Ils sont dépourvus de toute imagination". Anouilh insiste aussi sur leur lourdeur.
prof.ziani est déconnecté   Répondre en citant
Ancien 13/02/2013, 23h14   #8
prof.ziani
Super Moderateur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Messages: 5 816
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

EXAMEN RÉGIONAL DE L ACADÉMIE DU CASABLANCA JUIN 2003


PASSAGE

" ISMENE: TU SAIS? J'AI BIEN PENSE, ANTIGONE ... ANTIGONE: MOI NON PLUS."

I Étude de texte

1- A quel genre littérature appartient le texte? relevez deux indices pour justifier votre réponse.

2- Situez le passage dans l'œuvre dont il est extrait?

3- Antigone et Ismène partagent un secret. Lequel?

4- Antigone est consciente du danger qu'elle court, et pourtant elle brave l'autorité de Créon, pourquoi?

5- " C'est comme cela que ç'a été distribué"
a- Distribué par qui?
b- Quelle est l'attitude d'Antigone face à cette distribution? Justifiez votre réponse.

6- a- Contre quoi Antigone se révolte t-elle dans la tirade allant de "comprendre" à " maintenant"?

b- " comprendre " est répété sept fois pourquoi?

7) quels sont les trois traits de caractères dominants dans le personnage d' Antigone? Justifiez votre réponse par des éléments du texte.

8- " II est plus fort que nous, Antigone, "Pourquoi Ismène cède - t- elle à la force?

9- la tonalité de ce passage est - elle dramatique ou bien déjà tragique?



Production écrite:


Vous traitez, au choix, l'un des deux sujets suivants:

sujet 1


" je suis l'ainée, je réfléchis plus que toi", " j'ai raison plus souvent que toi"

 

 


pensez vous comme Ismène que les personnes plus âgées que vous ont souvent raison dans ce qu'elles disent et font?


Sujet 2


De quel personnage vous sentez - vous le plus proche: Antigone ou Ismene?
développez votre réflexion en vous appuyant sur des arguments pertinents.
prof.ziani est déconnecté   Répondre en citant
Ancien 13/02/2013, 23h19   #9
prof.ziani
Super Moderateur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Messages: 5 816
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

Contrôle continu Profil ciblé : 1ère année Bac.
Année scolaire : 2009/2010 Lycée qualifiant DERFOUFI.


TEXTE :

Ismène, Dans un cri. Antigone !
Antigone : Qu’est ce que tu veux, toi aussi ?
Ismène : Antigone, pardon ! Antigone, tu vois, je viens, j’ai du courage .j’irai maintenant avec toi.
Antigone : Où iras-tu avec moi ?
Ismène : Si vous la faites mourir, il faudra me faire mourir avec elle !
Antigone : Ah ! non.pas maintenant. Pas toi !c’est moi, c’est moi seule. Tu ne te figures pas que tu vas venir mourir avec moi maintenant. Ce serait trop facile !
Ismène : Je ne veux pas vivre si tu meurs, je ne veux pas rester sans toi !
Antigone : Tu as choisi la vie et moi la mort. Laisse-moi maintenant avec tes jérémiades. Il fallait y aller ce matin à quatre pattes, dans la nuit. Il fallait aller gratter la terre avec tes ongles pendant qu’ils étaient tous prés et te faire empoigner par eux comme une voleuse
Ismène : Eh bien, j’irai demain !
Antigone : Tu l’entends, Créon ?qui sait si cela ne va pas prendre à d’autres encore, en m’écoutant ?qu’est ce que tu attends pour me faire taire, qu’est ce que tu attends pour appeler tes gardes ?allons, Créon, un peu de courage, ce n’est qu’un mauvais moment à passer. Allons, cuisinier, puisqu’il le faut !
Créon, crie soudain.
Gardes !
Les gardes apparaissent aussitôt.
Créon :
Emmenez-la.
Antigone, dans un grand cri soulagé
Enfin, Créon !
Les gardes se jettent sur elle et l’emmènent. Ismène sort en criant derrière elle.


QUESTIONS:


1-Complète le tableau suivant : (3pts)
Titre de l’oeuvre:.........................
Genre de l’oeuvre:.......................

 

 


Date de parution: ........................
Date de la 1ère présentation sur scène: ............................ Auteur: .......................
2titres de ses œuvres: ........................


2-relevez dans le texte deux indices qui montrent que cet extrait est un texte théâtral. (1pt)

3-Identifiez la figure de style contenue dans la phrase ci-dessous:
<<... te faire empoigner par eux comme une voleuse!>> (2pts)

4- << Ismène : Antigone, pardon ! Antigone, tu vois, je viens, j’ai du courage .j’irai maintenant avec toi >>.
a-De quel courage parle Ismène ? (1pt)
b-Où veut-elle accompagner sa sœur ? (1pt)

5-Situez le passage. (2pts)

6-Répondez par vrai ou faux :
a-Antigone accepte que sa sœur l’aide dans l’enterrement de leur frère. (1pt)
b-Créon se montre calme après le discours d’Antigone. (1pt)
c-Antigone est soulagée une fois Créon appelle les gardes. (1pt)

7-résumez en quelques lignes le problème qui a déclenché la crise entre Créon et Antigone. (2pts)

8- Pourquoi Antigone s’est soulagée à la fin ? Donnez un exemple du texte qui le montre. (2pts)

9-Identifiez les personnages de cet extrait et présentez-les brièvement. (3pts)

Production écrite :

Sujet : Ismène tente de convaincre sa sœur pour l’aider à enterrer leur frère.
Êtes-vous d’accord avec elle ? Argumentez.






Éléments de réponse :


1-Complète le tableau suivant :

Titre de l’oeuvre:Antigone
Genre de l’oeuvre:Tragédie moderne
Date de parution :1942
Date de présentation sur scène:1944
Auteur:Jean Anouilh
2 titres de ses oeuvres:*L’alouette/*Le voyageur sans bagages.

2- Deux indices montrant qu’il s’agit d’un texte théâtral : Le dialogue/les didascalies….

N.B : Acceptez toute bonne réponse.

3- La comparaison.

4-a/Ismène insinue qu’elle a le courage d’affronter Créon.
b/Elle veut aider sa sœur dans l’enterrement de leur frère.

5-Situation :
Le texte constitue un extrait de la tragédie moderne de Jean Anouilh, Antigone publiée en 1942 et présentée la première fois sur scène en 1944.
Après avoir refusé la proposition de Créon (vivre dans le bonheur), Antigone se dirige vers sa destinée d’une vitesse vertigineuse et refuse l’aide de quiconque.

6- a/ Faux.
b/Faux.
c/Vrai.

7-Accepter toute réponse parlant du mythe d’Œdipe et surtout de la crise politique entre Polynice et Étéocle qui avait comme conséquence la mort d’Antigone.

8-Antigone s’est soulagée vu qu’elle est parvenue à son objectif signalé au début de la pièce et qui n’est autre chose que sa mort.

Ex : Créon :
Emmenez-la.
Antigone, dans un grand cri soulagé
Enfin, Créon !

9-Antigone : Fille d’Œdipe, sœur d’Ismène…
Ismène : Idem.
Créon : Frère de Jocaste, oncle d’Antigone, nouveau roi de Thèbes…

N.B : Accepter toute bonne réponse.

Production écrite :

Les élèves sont appelés à rédiger un texte argumentatif où ils doivent se montrer pour ou contre l’acte d’Ismène en utilisant des arguments et des liens logiques de façon convenable.
prof.ziani est déconnecté   Répondre en citant
Répondre


Utilisateurs lisant actuellement ce sujet : 1 (0 membre(s) et 1 visiteur(s))
 
Outils du sujet
Affichage du sujet

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé


Entrer votre adresse email ICI pour recevoir les nouveautés:

 


Fuseau horaire : GMT +1. Il est 09h30.

Propulsé par vBulletin® version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française par vBulletin-Ressources.com
Copyright Français Maroc