forums Albums groups

 

 


Revenir en arrière   Forums français Maroc > L'enseignement secondaire qualifiant > 2ème année > Candide
 Inscription FAQ Membres Calendrier Marquer les messages comme lus

 

 

Répondre
 
Outils du sujet Affichage du sujet
  #1  
Ancien 24/12/2011, 13h59
prof.ziani prof.ziani est déconnecté
Super Moderateur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Messages: 5 430
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut Candide – Voltaire

 

 

 

 

 

 

Candide – Voltaire





Candide est l’œuvre de Voltaire, philosophe français, la plus lue et commentée du siècle des Lumières à travers le monde. En quoi donc Candide est paradigmatique de la philosophie des Lumières ?

Candide est une œuvre vaste, qui couvre tous les sujets philosophiques du temps de Voltaire : la religion et le fanatisme, la liberté politique et la tyrannie, la connaissance et l’obscurantisme, le bonheur et la fatalité, la liberté et l’esclavage.

Mais le thème sous-jacent de Candide est le bonheur ici et maintenant, objectif ultime des Lumières, les autres thèmes (connaissance, liberté, déisme, …) servant de moyens pour servir cet objectif. Contre les philosophes de la Renaissance, qui promettaient le bonheur après la mort, dans une tradition classique chrétienne, le travail des Lumières a été de donner les conditions de possibilité d’un bonheur, ici et maintenant : les Lumières ont développé le concept de doit au bonheur.

C’est finalement cette quête du bonheur que relatent les aventures de Candide. Quête car le bonheur se construit contre les aléas du destin, la folie des hommes et la déraison générale.

Voltaire et l’Optimisme

Voltaire déteste l’optimisme et son créateur, le philosophe allemand Leibniz, qui est incarné et parodié au travers du personnage de Pangloss. L’optimisme de Pangloss est une position philosophique que l’on peut résumer comme ceci :
- Dieu est parfait

- Dieu a créé le monde

- Un être parfait créerait un monde parfait, donc le monde est parfait.

En outre, un être parfait créerait tout ce qui pourrait être créé, par conséquent tout ce qui pourrait exister existe en fait.
Par conséquent, ce monde est le meilleur des mondes possibles et tout est pour le mieux.

Voltaire montre le chemin intellectuel de Candide, qui est celui d’une désillusion : l’optimisme, dit Candide, c’est la manie de dire que les choses sont bien quand on est en enfer. En effet, Candide apprend que la quantité de bien est bien inférieure à celle du mal.

C’est le fameux tremblement de terre de Lisbonne, en 1755, qui semble être à l’origine de refus de l’optimisme chez Voltaire. Voltaire se demande si Dieu est vraiment bon, ou bien s’il est vraiment tout-puissant. Candide sera la traduction de ce questionnement religieux et métaphysique.

Le Déisme dans Candide

La religion de Candide, et celle de Voltaire, est le déisme, fondé sur la croyance en un Dieu créateur de l’univers. Mais ce Dieu n’intervient pas dans les affaires du monde, il agit comme un horloger, un architecte qui crée mais laisse vivre sa création. C’est donc aux hommes de prendre en main leur destin et de créer le bien, ou le mal : en tout cas, les hommes sont responsables de leur monde.

La Politique et l’esclavage dans Candide

Politiquement, Candide est modéré. Il fait la satire de tous les gouvernements corrompus du monde, sauf l’Eldorado, sans prôner pour autant le renversement de ces gouvernements. Voltaire n’est pas un révolutionnaire: il croit en effet que toute révolution instaure un système politique pire que son prédécesseur.

Le thème de l’esclavage est abordé via la rencontre avec l’esclave nègre dont la jambe a été arrachée dans une fabrique de sucre : « C’est à ce prix que vous mangez du sucre », dit le nègre à Candide. C’est cette rencontre qui marquera Candide et lui fera comprendre que l’optimisme est une théorie illusoire. Cependant, bien que Candide pleure sur le sort de l’esclave, il ne fait aucune tentative pour libérer les esclaves.

L’eldorado et le bonheur

A travers l’eldorado, Voltaire dénonce l’utopie : un monde parfait n’existe pas. C’est le réalisme qui doit prévaloir chez l’homme rationnel, et non la croyance en une société harmonieuse, qui n’existe pas et ne peut pas exister.

Il faut cultiver notre jardin

La thématique du jardin est plurielle dans Candide : il ya plusieurs jardins dans Candide dont le jardin du baron de thunder-ten-tronckh en Westphalie, dans le jardin de l’Eldorado, le jardin du vieux Turc, et le jardin de Candide à la fin. Le jardin est le symbole de la culture, à la fois matérielle, pour la nourriture qu’elle dispense, et intellectuelle, considérée comme une métaphore de la nourriture spirituelle. Le jardin est aussi un éloge de l’ordinaire, du chez-soi, de la normalité, car à défaut de construire un monde parfait, il faut se contenter, selon Voltaire, du monde tel qu’il est.

Enfin, on peut analyser politiquement la thématique du jardin : Candide vit en petite communauté, repliée sur elle-même, ce qui témoigne du fait que les Etats sont corrompus, il faut donc les quitter pour mener une vie retirée, fondée sur le travail.



CANDIDE – Résumé chapitre par chapitre

Chapitre 1. Le château du baron de thunder-ten-tronckh en Allemagne. Candide, un jeune homme dont la naissance est suspecte, sans richesse, est l’élève du philosophe Pangloss, optimiste qui croit en la perfection du monde. Candide tombe amoureux de Cunégonde, la fille du baron, ce qui provoque son éviction du Château.
Chapitre 2. Candide est forcé de rejoindre l’armée bulgare. Il tente de s’échapper et est fouetté pour désertion.

Chapitre 3. Guerre entre les Bulgares et les Arabes. Candide se cache pendant la bataille, puis s’enfuit. Sans ressources et affamé, il est contraint de quémander sa nourriture. Jacques, en bon anabaptiste, le nourrit, lui donne un logement et un emploi.

 

 



Chapitre 4. Candide rencontre Pangloss, lequel est atteint de la syphilis et raconte que Cunégonde Candide a été violée. Jacques paye pour guérir Pangloss. Jacques, Candide et Pangloss partent pour Lisbonne.

Chapitre 5. Jacques tombe à la mer pendant le voyage. Pangloss retient Candide de porter secours à Jacques, arguant que c’est la volonté de Dieu qu’il se noie ainsi. Ils arrivent au Portugal juste après le grand séisme.

Chapitre 6. Pangloss et Candide sont arrêtés par l’Inquisition. Pangloss est pendu et Candide est fouetté lors d’un autodafé qui est censée prévenir les futurs séismes.

Chapitre 7. Une vieille femme aide Candide à retrouver Cunégonde, qui a survécue à son viol.

Chapitre 8. Cunégonde raconte à Candide sa terrible histoire et la manière dont elle appartient à un Juif, Don Issachar et le Grand Inquisiteur.
Chapitre 9. Candide tue Don Issachar et le Grand Inquisiteur pour venger Cunégonde, puis fuit le Portugal.

Chapitre 10. Candide, Cunégonde et la Vieille s’enfuient vers l’Amérique du Sud.

Chapitres 11-12. La vieille femme raconte son histoire à Candide et à Cunégonde.

Chapitre 13. Le gouverneur de Buenos Aires demande Cunégonde en mariage et ordonne l’arrestation de Candide.

Chapitre 14-15. Candide et Cacambo, son serviteur, fuient vers le Paraguay.

Chapitre 16. Candide et Cacambo rencontrent les jeunes filles autochtones et de leurs amants singe.

Chapitre 17. Candide et Cacambo arrivent à l’Eldorado.
Chapitre 18. Un vieil homme présente Eldorado à Candide, monde merveilleux, mais Candide veut retrouver Cunégonde.

Chapitre 19. Ils arrivent au Surinam Candide rencontre un nègre mutilé. Candide pleure et renonce à son optimisme. Candide envoie Cacambo à la recherche de Cunégonde. Martin remporte la palme de la misère.

Chapitre 20. Candide et Martin partent pour la France. Martin est un pessimiste total – il pense que Dieu a abandonné le monde au mal absolu.

Chapitre 21. Candide et Martin discutent de la corruption morale des Français.

Chapitre 22. En France, Candide est courtisé pour ses richesses (ramenées de l’Eldorado).

Chapitre 23. Candide et Martin passent par l’Angleterre, et assiste à l’exécution d’un militaire, accusé de ne pas tuer suffisamment d’ennemis.

Chapitre 24-25. À Venise, Candide rencontre Paquette (la maîtresse de Pangloss au château du baron, responsable de la siphylis contractée par Pangloss) et Giroflée, son amant, un moine.

Chapitre 26. Cacambo réapparaît – il est un esclave maintenant. Cacambo raconte à Candide que Cunégonde est à Constantinople.

Chapitre 27. Candide libère Cacambo et part avec lui à Constantinople.

Chapitre 28. Pangloss raconte son histoire, malheureuse, mais son optimisme résiste.

Chapitre 29. Candide retrouve Cunégonde, désormais laide. Il libère Cunégonde et la vieille femme. Mais le baron refuse toujours de donner la main de Cunégonde à Candide.

Chapitre 30. Candide se débarrasse du baron puis il épouse Cunégonde. Puis il rencontre un Turc qui le convainc de l’inutilité de la philosophie.

 

 

 

 

 

 

Répondre en citant
Liens Sponsorisés


Ancien 28/12/2011, 19h10   #2
simou
Membre actif
 
Inscrit : mars 2011
Messages: 26
Pouvoir de réputation: 42
simou is a name known to all
Par défaut

je doit vous remercier de tout mon coeur mon ami , merci beaucoup
simou est déconnecté   Répondre en citant
Répondre


Utilisateurs lisant actuellement ce sujet : 1 (0 membre(s) et 1 visiteur(s))
 
Outils du sujet
Affichage du sujet

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé


Entrer votre adresse email ICI pour recevoir les nouveautés:

 


Fuseau horaire : GMT +1. Il est 11h57.

Propulsé par vBulletin® version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française par vBulletin-Ressources.com
Copyright Français Maroc