Page Principale Primaire Collège Qualifiant Concours BAC Etudes Françaises FAC CRMEF français Enseignement Sup Bibliothèque Loisirs Espace féminin
forums Albums groups

 

 


Revenir en arrière   Forums français Maroc > L'enseignement secondaire qualifiant > Cours et examens > 1ère année
 Inscription FAQ Membres Calendrier Marquer les messages comme lus

 

 

Répondre
 
Outils du sujet Affichage du sujet
  #1  
Ancien 06/04/2010, 22h33
prof.ziani prof.ziani est déconnecté
Super Moderateur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Messages: 5 761
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Post Sujet:« La Boîte à Merveilles»

 

 

 

 

 

 

Sujet : Dans « La Boîte à Merveilles», le narrateur sidi Mohammed tombe malade. Sa mère l'emmène au mausolée d'un saint pour le guérir. Approuvez-vous la conduite de la mère?
Rédigez un texte dans lequel vous essaierez de développer votre avis sur le recours aux pratiques traditionnelles pour guérir les malades.

 

 



Dans notre pays, nombreuses sont les personnes qui se rendent dans des mausolées lorsqu'elles tombent malades. Elles ne consultent pas le médecin pour différentes raisons. L’exemple de la mère du narrateur de La Boîte à Merveilles en est très significatif.

Lorsque le narrateur est souffrant, la mère attribue le mal au mauvais œil ; elle ne pense guère à une infection ou une quelconque cause pathologique. Aussi décide-t-elle de l'emmener dans un mausolée de la ville de Fès, Sidi Ali Boughaleb. Elle est pleinement convaincue que son fils se remettra bientôt après cette escapade du côté du saint patron de la ville. A l'instar de la mère inquiétée par la maladie de son fils, beaucoup de gens, qu'ils soient riches ou pauvres, instruits ou non, cherchent la guérison ou le réconfort moral auprès des saints.

Les raisons sont multiples. Les uns n'ont pas assez de moyens financiers pour consulter un médecin ; par conséquent, ils se ruent vers les mausolées. D'autres, recourent à ces pratiques parce qu'ils ignorent les exploits de la médecine moderne, ou tout simplement parce qu'ils n'ont pas confiance en l'efficacité des médicaments modernes. D'autres encore se fient beaucoup plus à ces moyens thérapeutiques parce que leurs parents et grands-parents agissaient ainsi. Mais il existe des gens qui, bien qu'instruits et aisés, préfèrent chercher le salut à Moulay Bouazza, Moulay Bouchaïb, Moulay Driss ou autres parce que les médecins ne réussissent pas à guérir leur mal. En effet, les chercheurs n'ont pas encore trouvé de remèdes efficaces pour quelques maladies graves tels le sida ou le cancer .

e pense que la décision de la mère du narrateur n'est pas irrévocablement blâmable. C'est une femme pauvre qui n'a pas assez d'argent pour emmener son fils dans le cabinet d'un médecin. En plus, elle n'est pas instruite pour savoir que la médecine moderne peut facilement guérir beaucoup de maladies. Mais ne peut-on pas voir dans son choix un attachement fidèle à la tradition et au patrimoine ancestral, la médecine moderne étant un symbole de l'occupant français ?

Personnellement, je crois que le recours à ces pratiques médicales traditionnelles n'est pas toujours un bon choix. De temps en temps, les journaux rapportent le drame d'une personne qui a laissé la vie entre les mains d'un charlatan ou d'un guérisseur. Tel est le cas de cette jeune fille morte à Témara, parce que le charlatan l'avait sauvagement violentée pour, soi-disant, l'exorciser d'un démon qui la hantait. D'autres meurent en avalant des plantes vénéneuses ou des potions dangereuses. Combien de pauvres hommes et femmes souffrent d'un trouble psychique ou mental auront pu être soignés par un médecin spécialiste sont enfermés dans des conditions inhumaines dans les ghettos de zaouïas ou autres mausolées. Le cas de ces malades s'aggrave à cause du mauvais traitement reçu de la part des préposés de ces lieux sinistres comme le cas de Bouya Omar.

Ceci dit, il ne faut pas généraliser la condamnation des pratiques médicales traditionnelles. Le traitement de plusieurs maladies par le recours aux plantes médicinales a fait ses preuves. Une condition s'impose cependant : la connaissance parfaite des plantes, de leur composition chimique, et de leur utilisation. Aujourd'hui, la phytothérapie connaît un grand regain d'intérêt dans le monde entier.

Bref, le recours à des pratiques thérapeutiques anciennes n'est pas toujours nocif pour les malades. Il importe de distinguer le charlatanisme de la véritable médecine traditionnelle. Cette dernière est accessible au grand nombre de citoyens pauvres, mais aussi elle est efficace pour le traitement de certaines maladies incurables.

 

 

 

 

 

 


Dernière modification de prof.ziani, 30/09/2013 à 22h44
Répondre en citant
Liens Sponsorisés


Répondre


Utilisateurs lisant actuellement ce sujet : 1 (0 membre(s) et 1 visiteur(s))
 
Outils du sujet
Affichage du sujet

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé


Entrer votre adresse email ICI pour recevoir les nouveautés:

 


Fuseau horaire : GMT +1. Il est 20h45.

Propulsé par vBulletin® version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française par vBulletin-Ressources.com
Copyright Français Maroc