Page Principale Primaire Collège Qualifiant Fiches et projets Pédagogiques Etudes Françaises FAC CRMEF français Enseignement Sup Bibliothèque
forums Albums groups

 

 


Revenir en arrière   Forums français Maroc > L'enseignement secondaire qualifiant > 1ère année > L'homme à la cervelle d'or
 Inscription FAQ Membres Calendrier Marquer les messages comme lus

 

 

Répondre
 
Outils du sujet Affichage du sujet
  #1  
Ancien 10/05/2018, 13h21
prof.ziani prof.ziani est déconnecté
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 64
Messages: 7 382
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut L’homme à la cervelle d’or

 

 

 

 





L’homme à la cervelle d’or


Alphonse DAUDET est un écrivain français.
Il est né à Nîmes en 1840. Il est décédé à Paris en 1897.
Il obtint la célébrité avec ses contes : Les lettres de mon moulin (1866)

Alphonse Daudet reste célèbre pour ses Lettres de mon moulin publiées en 1869. L’une d’elles, intitulée « La légende de l’homme à la cervelle d’or », est le récit de la vie d’un homme abusé par ses proches parce qu’il possède un cerveau en or qu’il disperse naïvement.


Dans cette nouvelle, la morale est explicite. la «leçon» à tirer: «Il y a par le monde de pauvres gens qui sont condamnés à vivre de leur cerveau et paient en bel or fin […] C’est pour eux une douleur de chaque jour ».

L’homme à la cervelle d’or est donc une métaphore de l’artiste qui crée son œuvre en épuisant ses ressources intérieures, jusqu’à ce que celles-ci soient épuisées et signent alors la mort (réelle ou artistique) du créateur.

Une seconde morale s’ajoute à celle-ci : la passion amoureuse consume celui qui s’y adonne naïvement.


La Légende de l'homme à la cervelle d'or est une des nouvelles contenues dans le recueil d'Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin. Elle avait d'abord parue dans L'Événement du 29 septembre 1866.

Résumé
Enfant, il ignorait la composition de son pesant cerveau ; il apprit la vérité de la bouche de ses parents à dix-huit ans seulement. Il décida alors de quitter la maison familiale, après avoir offert une grosse part de son cerveau à ses parents, puis s’employa à dilapider son or. Se rendant compte des ravages que provoquaient ses dépenses sur son être, il devint avare et misanthrope. Mais un jour, l’homme à la cervelle d'or tomba amoureux. Durant deux ans, il satisfit tous les caprices de sa femme jusqu’à perdre le reste de ses richesses intérieures. Son épouse frivole mourut sans raison, et l’homme utilisa ce qui lui restait d’or pour payer son enterrement, ce qui entraînera un peu plus sa perte. Il mourut en dépensant les dernières parcelles d'or de son cerveau en achetant une paire de bottines à sa femme, pourtant décédée.

Alphonse Daudet (qui devait lui-même mourir d'une maladie de la moelle épinière) écrivait en conclusion « Malgré ses airs de conte fantastique, cette nouvelle est vraie d'un bout à l'autre. Il est de par le monde de pauvres gens qui sont condamnés à vivre de leur cerveau, et paient en bel or fin, avec leur moelle et leur substance, les moindres choses de leur vie... »


Transcription de L'homme à la cervelle d'or
L'homme à la cervelle d'or
L'homme à la cervelle d'or
1. Alphonse Daudet
- Titre
- Genèse de la nouvelle

2. Résumé + Schéma narratif

3. Analyse générale

4. Analyse d'un passage

5. Conclusion + Avis personnels
Alphonse Daudet
- Né à Nîmes en 1840, meurt à Paris en 1897
- Ecrivain et auteur dramatique
- Renonce à son baccalauréat à cause du manque d'argent

 

 


- 1861 secrétaire du Duc de Morny
- Ecrit Tartarin de Tarascon
- De 1865 à sa mort, consacre à l'écriture
- Meurt d'une maladie incurable de la moelle épinière
Résumé
- Le héros naît avec une cervelle d'or
- Son oncle le laisse tomber le jour de sa naissance
- Aide ses parents avec une partie de sa cervelle
- 18 ans => faire la fête => réutilise sa cervelle
- Se fait voler une partie de sa cervelle par son meilleur ami
- Décide d'avoir une femme => cadeaux
- Naissance d'un enfant => cadeaux
- => plus de cervelle en or
Schéma narratif
- Introduction: début - l.26. Naît dans une famille de greffier. ("Toute la famille étant réunis...la tête la première")

- Avertissement: l.27 p.80 - l.20 p.81. Ne le dire à personne ("Avant de se séparer....de méchantes gens")

- Transgression: l.21 p.81 - l.39 p.82 Aide ses parents avec sa cervelle ("D'un coté, je voyais....je cru que ma tête éclatait")

- Aventure fantastique: l. 40 p.82 - l.29 p.85. Paie tout avec sa cervelle ("Triste de cette tristesse....j'allai à ma cervelle")

- Sanction: l.30 p.85 - fin Reste marqué par la perte de sa cervelle ("Que faire désormais....et je n'avais pas quarante ans")





Personnages
Conclusion
Eléments respectés:

- Elément surnaturel: la cervelle d'or ("et grande fut la stupeur....et la cervelle en or") p.80

- Chute: commence quand le héros aide sa famille avec sa cervelle ("D'un coté je voyais....ma tête éclattait") p.82

- Description: descriptions des lieux et des gens ("J'étais du reste....le front le plus sévère") p.80-81
Titre
- Métaphore
- Cervelle d'or => intelligent
- Lourdes responsabilités
- Vie facile ou cauchemardesque
Genèse
- Publication: 1860
- Lettres de mon Moulin
- 6 ans plus tard

Héros
- naissance -> 18 ans -> -40 ans
- Fils de greffier
- Petite ville de l'ancienne Souabe
- Reste enfermé chez lui (enfance)
- Naïf
- Bon envers sa famille

Parents
- Greffier au tribunal
- Problèmes d'argent
- Protecteurs
- Saignent pour leur fils
Femme
- Belle ("La femme que j'ai choisis était, certes, faite pour charmer...") p.83
- Goûts modestes -> de luxe
- Devient mère
Analyse générale
- Narrateur: intérieur héros, parle en "je" et est le héros du récit
- Focalisation: interne au héro

- Temps narratifs: - Actions: passé simple
- Description: imparfait
- Dialogues: présent

- Lieux: petite ville de l'ancienne Souabes, maison, chambre du héros, hôtel de France, nouvelle maison
- Temps: jour de Pentecôte, soir, matin, nuit pluvieuse
- Rythme: Récit sommaire + ellipses
Thèmes
- Souffrance, pauvreté: champ lexical pauvreté; loin d'être riche, misérable, pauvre. Champ lexical souffrance; pleurer, tête dans ses mains

- Famille: champ lexical famille; oncle, père, mère, femme, fils. ("Hélas! du jour de mon mariage datèrent seulement mes vraies souffrances...")

=> poussent le héros à utilisé sa cervelle
Conclusion
Eléments non-respectés:

- N'installe pas la crainte, donnée directe ("j'avais le sommet de la tête et la cervelle en or") p.80

- Pas d'éléments terrifiants (pacte avec le démon, âme en peine, mort personnifiée, vampires statuts)



Dans cette nouvelle, la morale est explicite. la «leçon» à tirer: «Il y a par le monde de pauvres gens qui sont condamnés à vivre de leur cerveau et paient en bel or fin […] C’est pour eux une douleur de chaque jour ».


L'homme à la cervelle d'or, Alphonse Daudet
Le texte soumis à l’étude est un extrait des lettres de mon Moulin de l’écrivain dramatique français: Alphonse Daudet. Il s’agit plus particulièrement de la légende de l’homme à la cervelle d’or, écrite au 19e siècle, en 1869. De plus, ce dernier s’intègre dans l’objet d’étude : convaincre, persuader, délibérer. A partir de cet extrait nous dégagerons brièvement une morale avant de se pencher sur les genres littéraires auxquels on peut le rattacher.
Tout d’abord, on remarque qu’une morale se dégage de l’ensemble de ce texte. En effet, la légende racontée par le narrateur met en scène un homme particulier, aux caractéristiques anatomiques surnaturelles. Ce dernier s’est vu naitre avec une cervelle en or. Durant toute sa vie il fait cadeau de son bien aux personnes de son entourage. Cependant, il ne se rend pas compte que ces individus en profitent et abuse de sa gentillesse. Dans un premier temps, sa famille, « comme ils l’avaient élevés et nourri jusque-là, ils lui demandèrent en retour un peu de son or » (l.31-32), il leur en donna volontiers. Puis vint le tour d’un ami « qui connaissait son secret », il lui en « emport [a] » également. Enfin, « l’homme à la cervelle d’or devint amoureux » (l.51) d’une «petite femme blonde » (50-51). Et ce fut-là, la fin. Elle s’intéressait beaucoup plus à la richesse qu’il pouvait lui apporter qu’à sa personne. Pour lui faire plaisir, il répondait à ses envies en lui offrant tout ce qu’elle désirait. La morale pourrait, ainsi, se présenter de cette sorte : beaucoup de gens passent leur vie à donner autour d’eux leurs richesses, mais pour finir ils n’en sont pas remercier. Cela leur apporte d’avantage de négatif que de positif, ce qui, à l’origine devrait être le contraire. En effet cet homme en est un parfait exemple : son enfance est gâchée par un poids dont il connait la signification qu’à sa majorité, puis ensuite il accumule les trahisons, il tombe amoureux d’une femme qui l’aime que par intérêt. A la fin, il découvre qu’il ne lui reste plus le moindre gramme d’or, il n’en a jamais profité pour lui, il a épuisé toutes ses ressources et il est proche de la mort. il n’a accumulé que des éléments négatifs en offrant ses qualités aux autres.





* * *
Puis ce texte se rattache à de nombreux genres littéraires, premièrement le genre épistolaire, c’est-à-dire un message écrit, qu’un émetteur adresse à un destinataire, qui lui le lira de façon différé. Il s’agit en effet d’une « lettre » (l.1) qu’Alphonse Daudet envoie « à la femme qui demande des histoire gaies ». On remarque que celle-ci lui en avait envoyé une auparavant, l’écrivain le mentionne dans le premier paragraphe. Le genre littéraire de l’épistolaire est également observable par l’emploi de procédés s’y rapportant : au tout début de la lettre et tout au long du texte, il y a la marque d’un destinataire. Il existe aussi des mots comme : « lettre » (l.1), « expédier» (l.9), « à l’heure où j’écris ces lignes » (l.12) appartenant au champ lexical de l’écriture.
Dernière modification de prof.ziani ; 26/04/2018 à 11h48.
prof.ziani est connecté en ce moment Ajouter à la réputation de prof.ziani Rapporter ce message IP Modifier / Effacer le message Répondre en citant Multi-citation du message Ecrire une réponse rapide
Ancien 05/05/2018, 22h20 #5
prof.ziani
professeur


Après avoir lu la nouvelle extraite des Lettres de mon moulin d’Alphonse Daudet,
répondez aux questions suivantes en utilisant vos propres mots.

1/ Pourquoi le narrateur est-il triste ? (p. 87)


2/ Comment les parents ont-ils appris que leur fils avait une cervelle d’or ? (p. 88)


3/ Quand l’homme a-t-il appris qu’il avait une cervelle d’or ? Pourquoi pas avant ? (p.88)


4/ Quelle a été sa réaction quand il a appris qu’il avait une cervelle d’or ? (p. 88)


5/ Pourquoi l’homme a-t-il changé de vie ? (p. 91)


6/ Qu’a fait son ami ? (p. 91)

*
7/ Pourquoi être amoureux est-il un problème ? (pp. 91-92)

8/ Que se passe-t-il au bout de deux ans de mariage ? Quelle est la réaction de l’homme ?


9/ Comment se termine l’histoire ? Quelle en est la morale ?


10/ À la réception de ce texte, « la dame qui demande des histoires gaies » décide de
répondre à l’auteur. Dans sa lettre, elle parle des émotions et des réflexions que cette
histoire lui a inspirées. (200 mots minimum)



1. Lecture-compréhension

Il était une fois un homme qui avait une cervelle d’or ; oui, madame une cervelle tout en or.
Lorsqu’il vint au monde, les médecins pensaient que cet enfant ne vivrait pas, tant sa tête était
lourde et son crâne démesuré. Il vécut cependant et grandit au soleil comme un beau plant
d’olivier ; seulement, sa grosse tête l’entraînait toujours et c’était pitié de le voir se cogner à
tous les meubles en marchant… Il tombait souvent.
Un jour, il roula du haut du perron et vint donner du front contre un degré de marbre, où
son crâne sonna comme un lingot. On le crut mort, mais en le relevant, on ne lui trouva qu’une
légère blessure, avec deux ou trois gouttelettes d’or caillées dans ses cheveux blonds. C’est ainsi
que les parents apprirent que l’enfant avait une cervelle d’or.
La chose fut tenue secrète ; le pauvre petit lui-même ne se douta de rien. De temps en
temps, il demandait pourquoi on ne le laissait plus courir avec les autres garçonnets de la rue.
« On vous volerait, mon beau trésor ! », lui répondait sa mère.

Lecture et compréhension de l’histoire :
les lettres de mon moulin d’Alphonse Daudet, 1870
Cette histoire est-elle réelle ou est-ce une fiction ? Qu’est-ce qu’un perron ?
2. Activités sur le texte

Par qui l’histoire est-elle racontée ? Un personnage de l’histoire ? Un
narrateur extérieur ? Comment le sait-on ?

Recherche les indicateurs de temps et logiques.

Trouve ce que désignent ou remplacent les mots soulignés dans le texte.
3. Transpose le texte :

en faisant parler l’homme (je).

Il était une fois un homme qui avait une cervelle d’or ; oui, madame une cervelle tout en or.

Lorsqu’il vint au monde, les médecins pensaient que cet enfant ne vivrait pas, tant sa tête était

lourde et son crâne démesuré. Il vécut cependant et grandit au soleil comme un beau plant

T4.1
CM2
d’olivier ; seulement, sa grosse tête l’entraînait toujours et c’était pitié de le voir se cogner à

tous les meubles en marchant… Il tombait souvent.

Un jour, il roula du haut du perron et vint donner du front contre un degré de marbre, où son

crâne sonna comme un lingot. On le crut mort, mais en le relevant, on ne lui trouva qu’une

légère blessure, avec deux ou trois gouttelettes d’or caillées dans ses cheveux blonds. C’est

ainsi que les parents apprirent que l’enfant avait une cervelle d’or.

La chose fut tenue secrète ; le pauvre petit lui-même ne se douta de rien. De temps en temps, il





demandait pourquoi on ne le laissait plus courir avec les autres garçonnets de la rue.

« On vous volerait, mon beau trésor ! », lui répondait sa mère.


en s’adressant à l’homme (tu).

Il était une fois un homme qui avait une cervelle d’or ; oui, madame une cervelle tout en or.

Lorsqu’il vint au monde, les médecins pensaient que cet enfant ne vivrait pas, tant sa tête était

lourde et son crâne démesuré. Il vécut cependant et grandit au soleil comme un beau plant

d’olivier ; seulement, sa grosse tête l’entraînait toujours et c’était pitié de le voir se cogner à

tous les meubles en marchant… Il tombait souvent.

Un jour, il roula du haut du perron et vint donner du front contre un degré de marbre, où son

crâne sonna comme un lingot. On le crut mort, mais en le relevant, on ne lui trouva qu’une

légère blessure, avec deux ou trois gouttelettes d’or caillées dans ses cheveux blonds. C’est

ainsi que les parents apprirent que l’enfant avait une cervelle d’or.

La chose fut tenue secrète ; le pauvre petit lui-même ne se douta de rien. De temps en temps, il

demandait pourquoi on ne le laissait plus courir avec les autres garçonnets de la rue.

« On vous volerait, mon beau trésor ! », lui répondait sa mère.

4. Activités sur les phrases dans le texte

Transforme ces phrases en en phrases négatives.
Sa grosse tête l’entraînait toujours.
Il tombait souvent.

Recherche dans le texte les verbes au participe présent.
5. Activités sur la phrase

Fais l’analyse grammaticale des phrases suivantes :
Lorsqu’il vint au monde, l’enfant présentait un crâne démesuré.
Sa grosse tête l’entraînait vers le sol.
L’enfant avait une cervelle d’or.

Remplace le COD encadré par un pronom puis récris la phrase en mettant le
COD comme sujet :
On volerait son beau trésor.

Constitue une phrase avec les groupes de mots suivants :
sa tête – vers l’avant – cet homme – entraînait – tombait – l’ – souvent – très lourde
– car
6. Activités sur les mots et leur nature

Relève les pronoms du texte, donne leur nature : pronom personnel, relatif
ou démonstratif et indique ce qu’ils remplacent.

Dans les groupes nominaux suivants, indique la nature de chaque mot,
entoure le complément du nom s’il y en a un et souligne le nom principal, puis
donne le genre et le nombre de chaque GN :
une cervelle d’or – son crâne – cet homme – les meubles – ses cheveux blonds
T4.1
CM2
7. Vocabulaire

Cherche des mots de la famille de « front ».

Lorsque l’homme à la cervelle d’or vint au monde, les médecins pensèrent qu’il ne pourrait pas vivre car sa tête était trop lourde et son crâne immense, démesuré. Pourtant il vécut, mais sa vie fut difficile. Un jour, il tomba d’une fenêtre et se blessa légèrement à la tête. On aperçut bien vite deux ou trois gouttelettes d’or dans ses cheveux blonds. C’est ainsi que ses parents découvrirent que leur enfant avait une cervelle en or.
À dix-sept ans, ses parents lui apprirent la vérité et lui demandèrent de leur donner un peu de l’or qu’il avait dans la tête. Le jeune homme accepta, jeta sur les genoux de sa mère un morceau d’or gros comme une noisette et quitta la maison.
À partir de ce moment, le jeune homme gaspilla son or sans penser que sa réserve diminuait. Le jour où il s’en rendit enfin compte, il décida sagement de s’arrêter. Il vécut à l’écart, travailla, essaya d’oublier la richesse qu’il avait dans la tête. Par malheur, un ennemi qui connaissait son secret l’avait suivi.
Une nuit, il ressentit une violente douleur à la tête. Il vit l’homme qui fuyait, cachant quelque chose dans ses mains : il venait de lui voler de l’or. Encore un peu de cervelle qu’on lui emportait !





Plus tard, il devint amoureux d’une petite femme brune. Celle-ci adorait les pompons, les plumes blanches et les jolis glands mordorés. Pendant deux ans, il lui offrit tout ce qu’il pouvait payer. Un jour, son amoureuse mourut d’une vilaine bronchite. Il lui fit un bel enterrement qui lui coûta fort cher. Il ne lui resta presque plus rien.
Alors, on le vit aller dans les rues, l’air égaré, les mains en avant, trébuchant comme un homme ivre. Ayant oublié que la petite femme était morte, il entra dans une boutique pour lui acheter un chapeau.
La marchande entendit un grand cri et recula de peur en voyant un homme qui avait une main toute sanglante, avec des raclures d’or au bout des ongles.
Telle est la légende de l’homme à la cervelle d’or.




La Légende de l'homme à la cervelle d'or d'Alphonse Daudet

« Il était une fois un homme qui avait une cervelle d'or ». Petit, il ne savait rien de son étrange cerveau ; ses parents ne lui apprennent la nouvelle qu'à l'âge de dix-huit ans. Il décide alors de quitter la maison paternelle après avoir donné leur dû à ses parents, et, pris alors d'une folle ivresse, il commence à gaspiller son or ; prenant conscience des ravages que provoquent ses dépenses sur son corps, il devient avare et se retire du monde. Son malheur vient alors de son amour mêlé d'adoration qu'il a soudain pour une petite femme, comparée par l'auteur à un oiseau à trois reprises. Celle-ci meurt sans raison, et l'homme use de ce qui lui reste d'or pour payer son enterrement. Passant après la cérémonie devant une boutique, il a l'envie d'acheter une paire de bottines pour sa femme, oubliant qu'il est veuf. La marchande entend un grand cri : l'homme présente d'une main les bottines, et de l'autre, ensanglantée, « des raclures d'or au bout des ongles »

Lire une nouvelle fantastique: La Légende De L’homme A La Cervelle D’or
Public cible : 1ere année bac professionnel.
Compétences :
• A la fin du module, l’apprenant doit être en mesure de :
• Communiquer à l’oral ainsi qu’à l’écrit à partir de l’œuvre étudiée.
• Prendre connaissance des caractéristiques d’une nouvelle fantastique.
• Amener les élèves à étudier la portée thématique de l’œuvre.
• Communiquer oralement autour des sujets de réflexion inspirés de l’œuvre littéraire.
• Développer certaines compétences rédactionnelles (le récit fantastique) dans la perspective d’une autonomisation progressive de l’élève.
Nombre d’heures : 30 heures















Séquence 1 :
L’entrée dans l’œuvre
Séance Activité Contenu Objectif
1 Travaux encadrés
(4h) Fiche d’identité de l’œuvre
Etude du paratexte -Reconnaitre le genre de l’œuvre au programme.
-Se documenter sur le contexte historique d’une œuvre.
-Rédiger la biographie de l’auteur.

-s’initier à la recherche et à la documentation.
2 Notes sur la biographie de l’auteur
Notes sur la la nouvelle fantastique


Séquence 2 :
La lettre.
Séance Activité Contenu Objectif
1et 2 Lecture
(2h) Extrait :
« à la dame qui demande des histoires ... qu’une légende mélancolique. »
-Relever les caractéristiques de la lettre.
-Reconnaitre la situation decommunication.
3 Activités orales. L’amitié. -s’exprimer autour du thème de l’amitié.














Séquence 3 :
L’incipit
Séance Activité Contenu Objectif
1 Lecture
(1h) Extrait : «il était une fois ...d’une salle à l’autre. » -relever les caractéristiques de l’incipit.
- reconnaitre le récit intemporel
2 Langue
(1h)
Le schéma narratif - Reconnaitre les différentes étapes du schéma narratif.
3 Activités de production écrite
(1h) Le récit. -rédiger un récit a la troisième personne en suivant la matrice du schéma narratif.
















Séquence 4 :





Le départ de la maison paternelle.
Séance Activité Contenu Objectif
1 et 2 Lecture
(1h) Extrait : «a dix-huit ans...qu’on lui emportait.»
Chapitre 3 - étudier les axes

3 Langue
(1h) La caractérisation - reconnaitre les différents procédés de la caractérisation.
4 Activités orales
(1h) La confiance ? quelles limites ?
Prendre la parole
Témoigner de sa propre expérience.

















Séquence 5 :
Le sacrifice
Séance Activité Contenu Objectif
1 Lecture
(1h) Extrait : « a quelque temps de la ...quelque chose de bien cher.» chapitre 5 - relever et étudier les axes de lecture en rapport avec l’amour et le sacrifice.
2 Activités de langue
(1h) Les figures de style : la comparaison et la métaphore. Reconnaitre la comparaison et la métaphore.

3 Activités de production écrite
Le sacrifice ? quelles limites ? Rédiger un paragraphe argumentatif.
















Séquence 6:
Une fin tragique.
Séance Activité Contenu Objectif
1 Lecture
(2h) Extrait : « cela dura ainsi …au bout des ongles.» - Etudier le thème de achoura.
2 Activités de langue
(1h) Le champ lexical -repérer les champs lexicaux
3 Activités orales
La loyauté, existe-t-elle ? Donner son avis
Formuler son accord ou son désaccord...
Donner un conseil

Séquence 7 :
La morale
Séance Activité Contenu Objectif
1 Lecture
(1h) Extrait : « telle est… las de souffrir.» -Etudier l’apologue.
- connotation du sens de l’œuvre.
2 Langue
(1h) Le registre pathétique. - identifier les caractéristiques du registre pathétique.
3 Production écrite
(1h) Rédiger un court récit ayant une fin triste. -rédiger un recit ayan une fin triste.


Séquence 8:
La poésie : poèmes contemporains

Séance Activité Contenu Objectif
1et 2 Lecture
(2h) Lire un poème
2 Activités de langue Les figures de style 2 Découvrir
3 Activités orales Ecouter une chanson L’écoute active
Découvrir l’expression poétique.


Séquence 9:

Évaluation
Séance Activité Contenu Objectif
Évaluation Évaluation, correction et soutien.
(6h)

 

 


Dernière modification de prof.ziani, 14/05/2018 à 21h50
Répondre en citant
Liens Sponsorisés
Ancien 14/05/2018, 21h51   #2
prof.ziani
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 64
Messages: 7 382
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

 

 



----------

prof.ziani est déconnecté   Répondre en citant
Ancien 16/05/2018, 20h34   #3
prof.ziani
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 64
Messages: 7 382
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

Fichiers attachés
Type de fichier : docx Doc5.docx (97,7 Ko, 4 téléchargements)
prof.ziani est déconnecté   Répondre en citant
Ancien 16/05/2018, 20h36   #4
prof.ziani
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 64
Messages: 7 382
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut


Dernière modification de prof.ziani, 16/05/2018 à 20h38
prof.ziani est déconnecté   Répondre en citant
Ancien 16/05/2018, 20h41   #5
prof.ziani
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 64
Messages: 7 382
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

prof.ziani est déconnecté   Répondre en citant
Ancien 16/05/2018, 20h44   #6
prof.ziani
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 64
Messages: 7 382
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

prof.ziani est déconnecté   Répondre en citant
Répondre


Utilisateurs lisant actuellement ce sujet : 1 (0 membre(s) et 1 visiteur(s))
 
Outils du sujet
Affichage du sujet

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé


Entrer votre adresse email ICI pour recevoir les nouveautés:

 


Fuseau horaire : GMT +1. Il est 17h00.

Propulsé par vBulletin® version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française par vBulletin-Ressources.com
Copyright Français Maroc