Page Principale Primaire Collège Qualifiant Fiches et projets Pédagogiques Etudes Françaises FAC CRMEF français Enseignement Sup Bibliothèque
forums Albums groups

 

 


Revenir en arrière   Forums français Maroc > L'enseignement secondaire qualifiant > 1ère année > Productions écrites
 Inscription FAQ Membres Calendrier Marquer les messages comme lus

 

 

Répondre
 
Outils du sujet Affichage du sujet
  #1  
Ancien 22/10/2011, 12h27
prof.ziani prof.ziani est déconnecté
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 65
Messages: 7 387
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut Sujet : Si vous aviez le choix de vivre seul(e) avec votre famille dans une mais

 

 

 

 

Sujet : Si vous aviez le choix de vivre seul(e) avec votre famille dans une maison indépendante ou bien habiter dans un immeuble groupant plusieurs familles à la fois, que choisirez-vous ? rédigerez un texte où vous préciserez votre choix tout en le justifiant par des arguments solides.


Aujourd'hui, la plupart des familles vivent dans des immeubles gigantesques ou dans des demeures où cohabitent plusieurs voisins ; d'autres préfèrent vivre dans une maison indépendante.
Le narrateur de La Boîte à Merveilles semble ne pas aimer vivre dans cette grande maison. Ce voisinage auprès de chouafa lui inspire l'anxiété et le
dégoût. D'autre part, cette promiscuité engendre des mésententes : la mère du narrateur ne s'est-elle pas disputée avec Rahma à cause du manque d'espace afin de laver son linge? La vie dans un immeuble ou au sein d'une grande maison est source de disputes entre les voisines à cause des bruits des enfants, du volume de la télévision ou des ordures jetées sur l'escalier. Par ailleurs, lorsqu'on vit dans un pareil espace, on n'a plus d'intimité. Le moindre bruit peut être entendu par des voisins indiscrets, la moindre nouvelle parcourt tous les logis. Les gens ne sont-ils pas tous au
courant de la de la disparition de Zineb et de la ruine du père du narrateur ?
Mais en dépit de ces inconvénients, la vie dans de telles demeures présente des avantages indiscutables. L'individu se sent toujours chez lui ; les voisins deviennent sa seconde famille. Et dans les moments de crise, un élan de solidarité spontané naît : La mère du narrateur, par exemple, s'est
réconciliée avec sa voisine Rahma après la disparition de sa fille Zineb. Les voisins sont devenus accueillants envers le narrateur après le voyage de
son père à la campagne.
La vie dans une maison indépendante protège notre intimité : les voisins curieux ne peuvent intervenir dans notre vie privée. Nous sommes plus
libres. Le narrateur du récit d'Ahmed Sefrioui rêve d'avoir, lorsqu'il sera grand, une maison avec un jardin.Il désire vivre au milieu d'une armée de
chats et non à proximité d'êtres humains. Les gens qui possèdent une maison indépendante n'ont pas de problèmes avec leurs voisins, puisque la
terrasse et les escaliers qui posent généralement problème ne sont pas communs.
Toutefois, avoir une maison indépendante c'est s'isoler, vivre dans une sorte d'île. La solidarité et la familiarité qui naissent dans la promiscuité,
disparaissent. Les habitants des villas ne sont-ils pas des êtres solitaires ? Se connaissent-ils ? Cela est peu probable.

 

 


Personnellement, je préfère vivre dans une maison indépendante pour avoir ma chambre à moi et pour pouvoir y vivre sans contrainte. L'être humait
a besoin d'intimité et de liberté. D'ailleurs, de nos jours, les gens sont devenus égoïstes, individualistes et profiteurs. La solidarité, la générosité et le dévouement qui caractérisaient les voisins d'autrefois ont disparu. Les voisins sont devenus des étrangers les uns pour les autres. C'est peut-être ce qui pousse certains riches à vivre sur des îles et même sur des bateaux.

 

 


Dernière modification de prof.ziani, 22/10/2011 à 13h07
Répondre en citant
Liens Sponsorisés
  #2  
Ancien 22/10/2011, 13h08
prof.ziani prof.ziani est déconnecté
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 65
Messages: 7 387
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

 

 

 

 

Sujet : Si vous aviez le choix de vivre seul(e) avec votre famille dans une maison indépendante ou d’habiter dans un immeuble groupant plusieurs locataires, que choisiriez-vous ? rédigerez un texte argumentatif où vous préciserez votre choix.

Actuellement, la plupart des familles vivent dans des immeubles gigantesques ou dans des maisons où cohabitent plusieurs voisins ; d'autres préfèrent vivre dans une demeure indépendante.
Le narrateur de « La Boîte à merveilles » déteste la vie à Dar Chouafa. Ce voisinage lui inspire l'anxiété et le dégoût. D'autre part, cette promiscuité engendre des mésententes : la mère du narrateur ne s'est-elle pas disputée avec Rahma à cause de la lessive faute d’espace. La vie au sein d’un immeuble est souvent est l’origine des disputes entre les voisines à cause des enfants criards, du volume de la télévision ou des ordures jetées sur l'escalier. Par ailleurs, la cohabitation dans un pareil espace, on ne peut jouir pleinement de notre intimité. La moindre scène de ménage peut être entendue par des voisins indiscrets, la moindre nouvelle parcourt tous les logis. Les gens ne sont-ils pas tous au courant de la disparition de Zineb et de la ruine du père du narrateur ?
Mais en dépit de ces inconvénients, la vie dans de telles habitations présente des avantages indiscutables. L'individu se sent toujours chez lui ; les voisins deviennent une seconde famille. Et dans les moments de crise, un élan de solidarité spontané naît : La mère du narrateur, par exemple, s'est
réconciliée avec sa voisine Rahma après la retrouvaille de sa fille Zineb. Les voisins sont devenus accueillants envers le narrateur après le voyage de
son père à la campagne.
La vie dans une maison indépendante protège notre intimité : les voisins curieux ne peuvent se mêler de notre vie privée. Nous sommes plus

 

 


libres. Sidi Mohammed rêve de posséder une maison avec un jardin vivre au milieu d'une armée de chats et non à proximité d'êtres humains quand il sera adulte. Les gens ayant une maison indépendante n'ont pas de problèmes avec leurs voisins, puisque la terrasse et les escaliers qui posent généralement problème ne sont pas communs.
Toutefois, avoir une maison indépendante c'est s'isoler, vivre sur une sorte d'île. La solidarité et la familiarité qui naissent dans la cohabitation et la promiscuité disparaissent. Les habitants des villas ne sont-ils pas des êtres solitaires ? Se connaissent-ils ? Cela est peu probable.
Personnellement, je préfère vivre dans une demeure indépendante pour avoir ma chambre à moi et pour pouvoir y vivre sans contrainte parce que L'être humain a besoin d'intimité et de liberté. D'ailleurs, de nos jours, les gens sont devenus égoïstes, individualistes et profiteurs. La solidarité, la générosité et le dévouement qui caractérisaient les voisins d'autrefois ont disparu. Les voisins sont devenus des étrangers les uns pour les autres. C'est peut-être ce qui pousse certains riches à vivre sur des îles et même sur des bateaux.

 

 

Répondre en citant
Répondre


Utilisateurs lisant actuellement ce sujet : 1 (0 membre(s) et 1 visiteur(s))
 
Outils du sujet
Affichage du sujet

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé


 


Fuseau horaire : GMT +1. Il est 14h18.

Propulsé par vBulletin® version 3.8.12 by vBS
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française par vBulletin-Ressources.com
Copyright Français Maroc