Page Principale Primaire Collège Qualifiant Fiches et projets Pédagogiques Etudes Françaises FAC CRMEF français Enseignement Sup Bibliothèque
forums Albums groups

 

 


Revenir en arrière   Forums français Maroc > L'enseignement secondaire qualifiant > 1ère année > Productions écrites
 Inscription FAQ Membres Calendrier Marquer les messages comme lus

 

 

Répondre
 
Outils du sujet Affichage du sujet
  #1  
Ancien 12/06/2015, 00h55
prof.ziani prof.ziani est déconnecté
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 65
Messages: 7 387
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut La famille d'aujourd'hui la famille d'hier.

 

 

 

 

Sujet :La famille d'aujourd'hui est différente de la famille d'hier. En quoi sont-elles distinctes ?
Au cours des dernières années, la structure de la famille marocaine a connu de grands changements. Plusieurs points distinguent la famille d'aujourd'hui de celle d'hier.
Effectivement, autrefois la famille était grande. Elle comportait plusieurs membres qui vivaient sous le même toit. On trouvait dans une maison spacieuse les parents et leurs enfants, les grands-parents, outre les oncles et les tantes.
Mais la famille actuelle est petite ou nucléaire. Elle n'est composée que du père, de la mère et le plus souvent d’un ou deux enfants. Le logement n'est plus une vaste maison, mais un appartement étroit dans un immeuble colossal. Ainsi, les liens forts qui unissaient les membres de la famille et les rendaient solidaires se sont relâchés. Ils ont cédé la place à l'individualisme et à l'égoïsme. Actuellement, les frères, qui habitent dans la même ville, se voient rarement. Même à l’occasion des fêtes, ils ne se réunissent que rarement. Chacun cherche ses propres intérêts, fût-ce au détriment de son prochain. Ce changement des valeurs a engendré plusieurs problèmes. Avant, les membres de la famille s'entraidaient et exploitaient de façon commune le commerce, le champ et la boutique. Actuellement, chacun fait cavalier seul. Moult affaires opposent des personnes liées par des liens du sang devant les tribunaux. Le désir de faire main basse sur un héritage pousse l'un des membres de la famille à falsifier des documents officiels, à recourir à l'arnaque, voire à commettre un homicide volontaire. Autrefois, il n'y avait pas d'asiles pour les vieux dans notre société. Les plus jeunes prenaient en charge les vieux. Cette prise en charge n'était pas considérée comme un acte de charité, mais c'était plutôt un devoir. Les personnes âgées jouissaient d'un grand respect, Ils réglaient beaucoup de problèmes épineux grâce à leur expérience et à leur sagesse. Et ils jouaient même un rôle éducatif important, puisqu'ils participaient à l'éducation des enfants. Ils leur racontaient des contes populaires, les comblaient de tendresse et d’affection. Par contre, aujourd'hui, dès que la personne atteint l’âge de la vieillesse, elle est délaissée par les enfants et les petits- enfants. Les vieux sont condamnés à vivre dans la solitude et le besoin parce que les jeunes ne les prennent pas en charge. Les petits-enfants se trouvent ainsi privés de la compagnie des ancêtres. Et les vieux sont réduits à la misère, et contraints de demander la charité.
En somme, au sein de la famille contemporaine, l'individu a plus de liberté que par le passé. Traditionnellement, la personnalité du membre de la famille fondait dans le groupe qui décidait de tout. Les décisions étaient prises de manière collective.

 

 


Bref, on constate, d’une manière générale, que les différences entre les deux familles sont nombreuses. Mais l'évolution que cette famille a connue est plutôt négative. Est-ce pour cette raison que les problèmes sociaux sont plus nombreux et plus graves que dans le passé ?

 

 

Répondre en citant
Liens Sponsorisés
  #2  
Ancien 12/06/2015, 01h00
prof.ziani prof.ziani est déconnecté
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 65
Messages: 7 387
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

 

 

 

 

Les liens familiaux La famille est un lieu d’union essentiel et reste, dans notre cœur, l'abri, le terrain protégé, le territoire fondamental, celui de notre identité première. Elle nous ramène à ce que l’on est, essentiellement. On peut être soi dans sa famille. Que deviennent les liens de parentés? La solidarité familiale s'est-elle essoufflée avec la transformation de la famille? Certes, la famille a changé dans sa forme. On connaît l'ampleur de ces changements. Plusieurs familles d'aujourd'hui sont «éclatées», ce qui suppose un autre mode de relation. Les familles d'hier étaient généralement nombreuses, celles d'aujourd’hui comptent un ou deux enfants. Mais les relations entre générations, les liens de parenté, la mémoire familiale n'ont rien perdu de leur essence. Les familles d'aujourd'hui s'organisent différemment, explorent de nouveaux modèles de relations. Encore et toujours, la solidarité familiale semble être restée au rendez-vous, malgré les bouleversements. la solidarité se porte plutôt bien dans la nouvelle tribu familiale, si l'on regarde de près Entre parents et enfants d'abord: c'est connu, les parents d'aujourd'hui soutiennent plus longtemps leurs enfants que ceux d'hier. l'âge auquel les jeunes quittent le foyer familial n'a cessé de s'élever, et ce, davantage chez les garçons que chez les filles. Il faut dire que les familles sont beaucoup moins nombreuses qu'hier et que la sécurité économique est devenue une valeur importante dans la société actuelle. La modernité et les émois du couple ne semblent donc pas avoir affaibli les relations de parenté. Ils en ont seulement transformé la nature. De nouvelles formes de réciprocité se sont établies, qui marquent les relations affectives, les échanges matériels, la vie au quotidien.les liens familiaux d'aujourd'hui affichent certes un visage fort différent de celles d'hier. Les rassemblements familiaux du temps des fêtes ou des vacances estivales nous étonnent parfois par la diversité des liens qui unissent les participants. Mais la rencontre n'est jamais fortuite ou gratuite. Elle se tisse toujours autour d'un noyau de base: les relations de parenté, la filiation, les relations intergénérationnelles. Elle perpétue une mémoire: l'histoire de vies entrecroisées, remplies d'objets, de lieux de résidence connus, de bonheurs et de malheurs partagés. les liens de parenté restent notre premier héritage. Ils continuent, aujourd'hui comme hier, de jouer un rôle fondamental dans la construction de notre identité personnelle et dans le fondement de nos liens sociaux. La tribu familiale, quelle qu'en soit sa forme, demeure notre abri, notre territoire protégé.

 

 

Répondre en citant
  #3  
Ancien 12/06/2015, 01h01
prof.ziani prof.ziani est déconnecté
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 65
Messages: 7 387
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

 

 

 

 

Le rôle du père : Qui dit père dit chef de famille, celui qui travaille dur pour subvenir aux besoins de sa famille, la protéger, la défendre et apprendre à ses enfants une bonne éducation en leur donnant l'exemple.
Malheureusement, de nos jours les fonctions du père de la famille ont changé surtout si sa femme travaille et est donc financièrement indépendante. Le père est parfois relégué au second plan devant le nouveau multi-rôle de la mère de famille. En effet, de nos jours plusieurs pères de famille ont perdu le sens de la responsabilité et délèguent leurs tâches à leurs épouses. Ils se contentent de rester à la maison et attendre que leur femme fasse tout à leur place.
Mais comment un homme peut-il vivre paisiblement alors qu'il n'assume aucune responsabilité vis-à-vis de sa famille ? Comment peut-il accepter que sa femme le prenne en charge et qu'elle lui donne de l'argent de poche ? Être père irresponsable n'est pas sans conséquence pour les enfants. Ces derniers se sentent toujours différents par rapport à leurs semblables. En effet, parfois ils doivent supporter les moqueries des autres enfants à cause de leur père qui ne travaille pas.

 

 


L'argent est associé au pouvoir, même dans un couple. Celui qui apporte l'argent tend à être plus puissant.

 

 

Répondre en citant
  #4  
Ancien 12/06/2015, 01h04
prof.ziani prof.ziani est déconnecté
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 65
Messages: 7 387
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

 

 

 

 

La famille occupe un rôle psychoaffectif de premier plan auprès des adolescents. La façon dont la famille accomplit sa fonction de première cellule de vie détermine une grande partie des chances de réussite des jeunes dans leur parcours vers l’autonomie sociale. Conséquemment, avant même d’avoir un problème personnel, les jeunes en difficulté ont souvent un problème de famille. Pourquoi la famille est-elle si importante?
Nos parents ont exercé sur nous une influence physique, psychologique et sociale. La confiance que nous avons en nous-mêmes (image de soi), notre façon d’entrer en contact avec les autres, de gagner ou de perdre, d’aimer ou de détester, de dominer ou d’être dominé, dépend fortement des modèles relationnels que nous avons acquis au contact de nos parents. Voilà pourquoi la relation parent-enfant est un ingrédient central dans le développement des jeunes. Nous savons que le soutien dont ont besoin les adolescents comprend la satisfaction des besoins de base comme la nourriture, le logement, la protection, l’éducation, mais nous savons aussi que les contextes où ces besoins de base trouvent leur réponse influencent le développement.
L’adolescence est une étape transitoire qui se situe entre l’enfance et l’âge adulte. Voulant divorcer d’avec le stade de l’enfant, l’adolescent tente d’accéder à celui de l’adulte, et cela ne se fait pas sans problèmes vis-à-vis de son entourage. L’adolescent se sent, malgré lui, agité entre deux besoins diamétralement opposés : à savoir le besoin de sécurité et le besoin d’indépendance. Cette situation déclenche une suite de crises, notamment s’il a des parents incompréhensifs. L’adolescent pense qu’il est déjà adulte, suite à certaines transformations physiologiques et psychologiques. Croyant que cela est largement suffisant pour acquérir son autonomie et pouvoir voler de ses propres ailes Les parents voient en lui un enfant qui n’a pas encore acquis sa maturité lui permettant d’être un individu capable de gérer sa vie en toute sécurité ; et que la vie n’est pas aussi simple qu’il croit. Puisque la loi de la jungle y règne. Toutes ses raisons le poussent à prendre une position hostile à l’égard des adultes notamment ses parents. Alors, il se révolte. Si cette crise est moins grave, elle peut être passagère, et l’adolescent va rapidement retrouver sa sagesse .Mais dans le cas contraire, elle pourrait avoir des conséquences fâcheuses : l’adolescent pourrait s’adonner à la cigarette, à la drogue. Et c’est la descente aux enfers de la délinquance…
Respecter les jeunes c’est leur signifier qu’ils ont une place, leur faire comprendre que leurs projets, leurs options ont droit de cité. Respecter l’enfant c’est lui donner un droit de parole dans son projet de vie, lui permettre de participer aux événements qui le concernent. De nos jours, les jeunes ont grand besoin de sentir qu’ils ont une vraie place dans le projet social qui nous réunit tous. La crise de valeurs des jeunes dont on parle aujourd’hui a peut-être comme premier fondement l’ambiguïté que la société affiche à l’égard de la valeur accordée aux jeunes eux-mêmes dans l’ensemble du projet social.

 

 

Répondre en citant
  #5  
Ancien 12/06/2015, 01h09
prof.ziani prof.ziani est déconnecté
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 65
Messages: 7 387
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

 

 

 

 

La famille hier était autoritaire ; aujourd'hui, elle plus démocratique. Dans la famille d'autrefois, les parents étaient plus despotiques ; même les oncles, les tantes avaient un pouvoir sur les enfants. L'homme ne pouvait guère s'affirmer en tant qu'individu doté d'une personnalité, d'une volonté et d'une autonomie. Tous les membres de la famille devaient se soumettre à l’ordre du grand-père et des personnes âgées. De nos jours, l'individu jouit d'une grande liberté : il prend des décisions, fait des choix, vit seul loin de la famille...

 

 


Mais les membres de la famille étaient naguère plus solidaires : ils se partageaient tous les biens, s'épaulaient pendant les périodes de crise et se secouraient mutuellement. Pendant les fêtes, toute la famille se réunissait autour du même plat. Aujourd'hui, la structure familiale s'est disloquée : chaque membre de la famille vit dans son petit appartement, ne répond pas au téléphone lorsqu'un cousin ou un neveu l'appelle, cache son repas lorsqu'un parent vient à l'improviste lui rendre visite.
Personnellement, je crois que l'évolution qu'a connue la société sur tous les plans (économique, social et politique) a imposé un nouveau rythme de vie. Certaines personnes sont obligées de travailler ou d'étudier dans une ville, loin du giron familial. Par ailleurs l'individualisme s'est ancré dans les mœurs à cause de la crise économique. Il faut ressusciter et revigorer nos valeurs ancestrales authentiques non seulement au sein de la famille, mais dans toute la société. Le Japon est un exemple éloquent dans ce sens : il a su concilier la modernité et le traditionalisme.

 

 

Répondre en citant
Répondre


Utilisateurs lisant actuellement ce sujet : 1 (0 membre(s) et 1 visiteur(s))
 
Outils du sujet
Affichage du sujet

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé


 


Fuseau horaire : GMT +1. Il est 17h48.

Propulsé par vBulletin® version 3.8.12 by vBS
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française par vBulletin-Ressources.com
Copyright Français Maroc