Page Principale Primaire Collège Qualifiant Fiches et projets Pédagogiques Etudes Françaises FAC CRMEF français Enseignement Sup Bibliothèque
forums Albums groups

 

 


Revenir en arrière   Forums français Maroc > L'enseignement secondaire qualifiant > 1ère année > Productions écrites
 Inscription FAQ Membres Calendrier Marquer les messages comme lus

 

 

Répondre
 
Outils du sujet Affichage du sujet
  #1  
Ancien 14/03/2014, 16h29
prof.ziani prof.ziani est déconnecté
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 65
Messages: 7 387
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut Production ecrite :la triche

 

 

 

 


PRODUCTION ECRITE :
LA TRICHE
Certes, l’examen du baccalauréat est un passage obligé avant l’accès aux études supérieures dans le but de former les futurs cadres du pays. Malheureusement, la triche commence à se propager d’une manière inquiétante durant ces dernières années et lors des examens certificatifs marocains. Alors comment peut-on parler du développement d’un pays qui s’appuie sur des cadres ayant une formation médiocre ? Quelles sont les causes qui mènent à ce fléau ? Et quelles sont les conséquences qui en découlent?
De prime abord, certains élèves considèrent la triche comme un moyen pratique et facile pour atteindre leur but, parce qu’ils pensent que la révision des leçons qui sont souvent surchargées ne peuvent pas remplacer le privilège que donne la triche. Pour eux « tricher c’est réussir».
En outre, on peut déduire que les élèves d’aujourd’hui sont devenus trop paresseux et dépourvus d’ambition voire de volonté ce qui les empêchent à fournir des efforts et d’améliorer leurs aptitudes et leurs compétences, par
conséquent, la triche est leur ultime refuge.
On peut citer également le système d’enseignement adopté par l’état « l’école de la réussite » qui a revu en baisse le seuil de la réussite aux écoles primaires et aux collèges, alors comment peut-on demander à un élève d’obtenir de meilleurs notes alors qu’il habituéà réussir sans même franchir le stade du déchiffrage.
Par ailleurs, la dégradation des valeurs morales figure parmi les raisonsprincipales de ce phénomène. C’est pour cela que les élèves doivent être catégoriquement imprégnés (imbus)de valeurs édifiantes qui les conscientisent afin d’éviter leshabitudes malsaines comme la triche.
Le pire c’est quand la triche considérée comme légale est pratiquée d’une manière systématique par un grand nombre d’élèves. La qualité et le niveau scolaire seront forcément affecté et la confiance affichée pour nos diplômes est amoindrie tant au niveau national ou international.

 

 


Bref, la lutte contre ce fléau est une responsabilité commune que doivent partager les parents, les élèves, les éducateurs et tous les décideurs chargés du système de notre enseignement.

FATIMA ZAHRA AZZAOUI
1èreBac sciences maths

ETABLISSEMENT TAOUD ANNEE SCOLAIRE 2013/2014

 

 


Dernière modification de prof.ziani, 14/03/2014 à 16h42
Répondre en citant
Liens Sponsorisés
Répondre


Utilisateurs lisant actuellement ce sujet : 1 (0 membre(s) et 1 visiteur(s))
 
Outils du sujet
Affichage du sujet

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé


 


Fuseau horaire : GMT +1. Il est 18h02.

Propulsé par vBulletin® version 3.8.12 by vBS
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française par vBulletin-Ressources.com
Copyright Français Maroc