Page Principale Primaire Collège Qualifiant Fiches et projets Pédagogiques Etudes Françaises FAC CRMEF français Enseignement Sup Bibliothèque
forums Albums groups

 

 


Revenir en arrière   Forums français Maroc > LICENCE D'ETUDES FONDAMENTALES ETUDES FRANCAISES > Semestre 1 > Histoire Géographie de la France
 Inscription FAQ Membres Calendrier Marquer les messages comme lus

 

 

Répondre
 
Outils du sujet Affichage du sujet
  #1  
Ancien 13/01/2012, 17h56
jalila jalila est déconnecté
Nouveau membre
 
Inscrit : janvier 2012
Messages: 2
Pouvoir de réputation: 41
jalila is a name known to all
Par défaut cours complet:géographie de la france

 

 

 

 

Géographie de la france:
A) Une situation géographique originale :

La France bénéficie d’une situation d’isthme (c’est-à-dire bande de terre étroite, située entre deux mers et réunissant deux terres.) qui lui donne l’avantage de disposer de plusieurs façades maritime : mer du Nord (qui devient la Manche face à l’Angleterre), océan Atlantique, mer Méditerranée. Elle est à la charnière entre Europe du Nord et Europe du Sud.

A l’échelle du monde, la situation de la France est aussi favorable à mi-chemin des pôles et de l’équateur, il est situé au centre de l’hémisphère Nord, au cœur de la zone tempérée, le milieu le plus favorable aux activités humaines (agriculture, tourisme...).

La fonction « Cacher » est désactivée
Les DOM-TOM (les D.O.M. : Départements d’outre-mer : Réunion, Guadeloupe, Martinique, Guyane. Les T.O.M. : Territoires d’outre-mer : Nouvelle Calédonie, Polynésie française, Wallis-et-Futuna) donnent à la France une présence planétaire, ils jouent un rôle stratégique très important ; ils possèdent de grandes ressources et ils offrent d’immenses espaces aux essais et aux recherches nucléaires (dans le pacifique) ainsi qu’aux lancements de satellites sur la base de Kourou en Guyane.

B) La variété du relief français


Image redimensionnée de: 63 % de sa taille originale [ 787 x 847 ]


- Dans l’ensemble le relief est modéré et les hautes montagnes se situent aux frontières Sud et Est.
- On peut distinguer deux grands ensembles selon une ligne allant de l’Alsace (près de l’Allemagne) au sud de l’Aquitaine.

• Au Nord de cette ligne : relief peu accidenté.
L’Ardenne et la Bretagne (Massif Armoricain) sont plus des plateaux que des montagnes.
Le relief de plaines est illustré par les Landes, la Sologne ou la Flandre.
La Beauce, le Berry ou le Pays de Caux constituent quant à eux des ensembles de bas-plateaux.
Les bassins sédimentaires, comme le bassin parisien ou le bassin aquitain, ont une forme en cuvette avec des collines et des plateaux. Leur sol est souvent fertile.

• Au Sud de cette ligne : relief plus accidenté.
On y trouve, aux frontières, les chaînes plissées jeunes comme les Pyrénées, les Alpes ou le Jura.
Les Alpes comprennent le plus haut sommet européen :
le Mont Blanc avec 4 807 m.
Les montagnes anciennes, aux sommets arrondis par l’érosion, sont illustrés par le Massif central et les Vosges.
Entre ces ensembles il existe d’importants couloirs de circulation : les plaines d’Alsace et de Saône – Rhône.

C) Mers, côtes et fleuves :

- La France possède 3100 km de côtes baignés par 3 mers et un océan. La France de l’ouest s’ouvre largement sur la manche et l’atlantique alors que la façade méditerranéenne est étroite et limité par des reliefs montagneux.

La grande diversité des latéraux s’explique par la variété des reliefs :
• Lorsque la montagne plonge dans la mer comme en corse il résulte de côtes rocheuses déchiquetées.
• Au contactes des plateaux, la mer taille des falaises.
• Le long des plaines s’étende des cotes basses à lagunes ou des cotes basses sur lesquels le vent a construit des dunes de sables.
Les mers et les côtes permettent diverses activités : aquaculture (huîtres, moules), centrales nucléaires (besoin en eau pour le refroidissement des réacteurs), l’exploitation de pétrole ou de gisements sous-marins et bien sûr le tourisme.

- En France il existe quatre grands fleuves :
* la Seine : fleuve paisible bien aménagé au faible débit ne mesure que 776 km.
* la Loire 1012 km et la Garonne 575 km connaissent parfois des crues violentes
* le Rhône (reçoit la Saône à Lyon) : fleuve venant des alpes, très puissant.
En y ajoutant le Rhin, qui détermine la frontière avec l’Allemagne, ces fleuves jouent un grand rôle en tant que voies navigables, ainsi que pour l’agriculture et l’industrie.

D) Le climat de la France :

Le climat est tempéré en France. Quels sont ses caractéristiques essentielles, et quelles influences a-t-il sur la végétation et les fleuves ?

1- La variété des climats :
• La moitié de la France de l’ouest baigne dans l’ambiance modérée, hiver doux, et été relativement frais. L’humidité favorise la poussé des forets.
• La France de l’est connait un climat semi-continental : le contraste entre les saisons s’affirme, les étés devient chauds et orageux et les hivers long et rigoureux.
• Le climat de montagne est dur en raison de l’altitude ; enneigement durable, gelées sévères. La végétation est étagée.
• Le climat méditerranéen (Sud-Est du pays) est moins étendu : ensoleillement généreux, chaleur et sécheresse estivale, douceur hivernale, favorise une activité touristique.

2- Les forets : la plus vaste foret d’Europe occidentale
La foret constitue pour la France une richesse naturelle. Elle couvre de façon inégale la quart du territoire.
L’exploitation forestière joue un rôle économique très important. La France dispose d’immense foret de hêtres et de chênes. D’autre part la foret constitue des parcs naturels pour les loisirs.

3- Des fleuves courts :
Si les conditions d'écoulement contribuent à caractériser un cours d'eau, son mode d'alimentation intervient plus encore, en relation directe avec le climat. Ainsi peut-on distinguer en France trois types de cours d'eau correspondant à trois domaines climatiques : type océanique, type méditerranéen et type alpin.
Les cours d'eau de type méditerranéen (Ardèche, Aude, Var) roulent au printemps des eaux abondantes, fournies à la fois par les pluies et par la fonte des neiges dans leur bassin supérieur ; mais les pluies d'automne lancent des crues énormes dans leurs lits encombrés de sable et de cailloux.
Les fleuves côtiers de l'Ouest (Somme et Charente, par exemple) sont de type fluvial océanique. C'est aux pluies de saison froide qu'ils doivent leurs crues, à la fin de l'hiver, lorsque le sol est imbibé jusqu'à saturation. En été, le débit décroît, c'est l'époque des basses eaux (étiage) ; l'évaporation réduit alors le rôle des pluies.
Les fleuves alpins alimentées principalement par la fonte des neiges des Alpes, avec un maximum plus précoce et moins prolongé; les eaux montent avec le thermomètre.

E) La population française

1- La répartition de la population

-Aujourd’hui la France compte 60 millions d’habitants (début du XXIe siècle).
- Mais la densité de population (nombre d’hab. au Km2) est moyenne : 107 habitants au Km2.
C’est peu, comparé aux Pays-Bas (433) ou au Royaume-Uni (234).
Autrefois elle était le pays le plus peuplé d’Europe, mais elle a beaucoup pris de retard au XIXe s., en raison du déclin des naissances (natalité).
- La répartition de la population est très inégale sur le territoire.
- 60 % des Français habitent à l’Est d’une ligne Le Havre - Marseille.

Il y a des zones de fortes densités :
- les zones industrielles et urbaines (grandes villes) comme le Nord, la Lorraine, l’Alsace, larégion parisienne et la Côte d’Azur.
- certaines régions agricoles spécialisées sont aussi très peuplées : La vallée de la Loire, vallée de la Garonne, vallée du Rhône, Languedoc-Roussillon et côtes bretonnes.

- d’autres régions sont faiblement peuplées : régions de montagne comme les Alpes, les Pyrénées, le Massif central (touché aujourd’hui par le phénomène de « désertification ») ou la Corse.
- Il y a aussi les plateaux calcaires de l’Est comme celui de la Champagne

Quelle est la cause de ces contrastes ?

- La Révolution industrielle d’abord, qui a concentré la population dans les villes en obligeant les paysans a quitté leurs campagnes pour y trouver du travail. C’est l’exode rural.
- Autre cause importante, liée à la première, la trop grande importance de la capitale Paris : on peut parler de Paris et le désert français. C’est la centralisation.

2- Les grandes étapes de l’évolution de la population française :

- XVIIIe s. : forte croissance démographique
- 1800 : 27 millions d’habitants
- XIXe s. : déclin : la croissance (due aux progrès médicaux) est moins rapide qu’ailleurs. En outre les Français sont les premiers à comprendre les avantages sociaux d’une natalité limitée : c’est la « révolution démographique ».
- Effets de la « Grande Guerre » de 14-18 catastrophiques : déficit de 1 million de naissances (« classes creuses »).
- La crise de 1929 entraîne un taux de mortalité supérieur au taux de natalité.
- 2e guerre mondiale : 600 000 morts et entraîne un déficit de naissances de 500 000
En 1945 la France a le même nombre d’habitants qu’en 1900 : 40 millions.
-Après la 2e guerre mondiale : le « baby - boom » (explosion de la natalité), aidé par un regain d’optimisme de la société française et une politique nataliste (allocations familiales)
Le pays gagne 10 millions d’habitants et rajeunit.
- Mais depuis le début des années 70 la natalité baisse fortement, pour plusieurs raisons.
- Les comportements changent et contraception et avortement se banalisent.
- La crise économique et la peur du chômage joue aussi leur rôle.
On assiste donc à un vieillissement de la population, renforcé par un allongement de la durée de vie moyenne.

3- La population active :

-Actuellement la population active est constituée de 25 millions de personnes, âgés principalement de 21 à 50 ans.
- Il y a 3 millions et demi de chômeurs (10% de la population active). Au début de la crise, en 1974, il n’y en avait que 500 000.
La population active est divisée en 3 secteurs d’activités :
• Le secteur primaire : agriculture, pêche. 4 %
• Le secteur secondaire : industrie. 24 %
• Le secteur tertiaire : services (transports, commerce, administration, tourisme, etc.). 72 %.
- Le travail des femmes a beaucoup augmenté depuis 20 ans : aujourd’hui sur 10 travailleurs 4 sont des femmes, surtout présentes dans le tertiaire.

4- L’immigration en France :

L’immigration est un mouvement de population pour des motifs essentiellement économiques ou politiques (dans le cas des réfugiés) et dans des conditions pacifiques.
- La France s’est faite avec des peuples très divers :
* Celtes (Gaulois)
* Romains
* Germains (dont les Francs), etc.
- Mais l’immigration en tant que telle débute seulement au XIXe s., à cause de la faible natalité française.
- L’école républicaine de Jules Ferry, à la fin du XIXe s., impose partout l’usage courant de la langue française.
- Dans la première moitié du XXe s. les immigrés viennent plutôt d’Europe : Italiens, Espagnols, réfugiés russes ou juifs d’Europe centrale, etc.
- Jusqu’en 1970 ils viennent principalement d’Europe du Sud (surtout les Portugais), alors qu’après 1970 les maghrébins deviennent majoritaires.
- La France est une nation assimilatrice : par l’administration commune, l’école, le sport, les enfants et les petits-enfants d’immigrés s’intègrent progressivement et deviennent des citoyens français à part entière.
- Actuellement les étrangers (ceux qui n’ont pas la nationalité française) sont environ 5 millions, soit environ 8 % de la population totale.
Les étrangers, de par leur rôle économique, sont surtout présents dans les régions industrielles et urbaines : Paris, Nord, Lorraine, Rhône - Alpes, littoral méditerranéen.

F) L’économie française

- La France est la 4 ou 5e puissance économique mondiale, derrière les Etats-Unis, le Japon, l’Allemagne et peut-être la Russie.

Les atouts économiques de la France ?
* Un grand pays agricole, le 1er en Europe.
* Une grande puissance industrielle.
* Un grand pays touristique.

Les faiblesses de l’économique française ?
• Un contexte de crise mondiale.
• Une crise qui a débuté avec le choc pétrolier de 1973 (augmentation brutale du prix du pétrole), aggravé par l’autre choc de 1979.

 

 


• Le signe majeur de cette crise est l’augmentation continue du chômage depuis 1973.


Comment définir l’économie française?
- La France est un pays libéral, c’est-à-dire que les marchandises circulent librement et que chacun a le droit de créer son entreprise.
- Mais l’Etat joue aussi un grand rôle : il est présent dans des secteurs importants (ex. EDF-GDF, SNCF, armement, recherche, etc.) malgré la politique de privatisation actuellement menée (vendre les entreprises publiques).
-Au contraire en 1945 et en 1982 l’Etat française a mené une politique de nationalisation (achat d’entreprises par l’Etat).
- C’est en raison de cette coexistence d’un secteur public important à côté du secteur privé que l’économie française est appelée économie mixte.

 

 


Dernière modification de jalila, 13/01/2012 à 18h00 Raison: double publication
Répondre en citant
Liens Sponsorisés
Répondre


Utilisateurs lisant actuellement ce sujet : 1 (0 membre(s) et 1 visiteur(s))
 
Outils du sujet
Affichage du sujet

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé


Entrer votre adresse email ICI pour recevoir les nouveautés:

 


Fuseau horaire : GMT +1. Il est 15h40.

Propulsé par vBulletin® version 3.8.12 by vBS
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française par vBulletin-Ressources.com
Copyright Français Maroc