Page Principale Primaire Collège Qualifiant Fiches et projets Pédagogiques Etudes Françaises FAC CRMEF français Enseignement Sup Bibliothèque
forums Albums groups

 


Revenir en arrière   Forums français Maroc > Cycle secondaire collégial > Documents du prof > 3ème année
 Inscription FAQ Membres Calendrier Marquer les messages comme lus

 

 

Répondre
 
Outils du sujet Affichage du sujet
  #1  
Ancien 02/02/2020, 12h19
prof.ziani prof.ziani est déconnecté
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 66
Messages: 7 139
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut la nouvelle policière

 

 

 

 


L'inspecteur Lafouine était en vacances à New-York, dans un hôtel de luxe. En pleine nuit, on entendit un cri. Lafouine courra dans le couloir, ouvrit toutes les portes. Une flaque de sang l'amena jusque dans une salle de bain. Il entra et vit une jeune fille poignardée.
En fouillant dans les affaires de la victime, l'inspecteur découvrit qu'il s'agit de Mélissa Tecte, une riche héritière. Son corps était emmené à la morgue. Seuls Lafouine et le médecin légiste avaient vu la victime.
Trois personnes logeaient au même étage que Mélissa.
- Archy Tecte, le frère de Mélissa, s’était cassé le bras droit. Un parpaing lui était tombé dessus.
- Annie Morphe, la meilleure amie de la victime, dit en pleurant : " Qui a pu la poignarder avec un couteau de cuisine ? "
- Jimmy Borger, un homme d'affaire, avait pris un somnifère car il avait le sommeil léger et se levait tous les matins trop tôt.
Inutile de chercher plus longtemps, Julien Lafouine trouva le coupable.
Sylvia M. Meurtre à New-York

I-Compréhension de l’écrit
1-Relève un indice qui montre qu’il s’agit d’un récit. 1pt…………………………………………………………….
2-Relève l’auteur…………………………………………. et la source……………………………… du texte : 2pts
3-Quand et où se déroule l’histoire ? 1pts………………………………………………………………………………..
4-Quel est le méfait raconté dans le texte ? 2 pts………………………………………………………………………….
5-Complète le tableau à partir du texte : 2pt
L’Inspecteur ………………………………………………………………………………………………………
La victime ………………………………………………………………………………………………………
6-Le coupable est-il : Archy Tecte Annie Morphe Jimmy Borger ? Choisis la bonne réponse :.........................
7-Aimes-tu regarder un film policier ou lire une nouvelle policière ? Pourquoi ? 2pts
II-Langue et communication :
1-Identifie l’idée exprimée dans la phrase suivante (2.pts)
Jimmy Borger a pris un somnifère car il a le sommeil léger. ........................................
2-Relie les deux propositions de manière à exprimer l’idée indiquée. (2pts)
Lafouine entend un cri. Il Court dans le couloir. (Conséquence)
La victime est morte, elle a perdu beaucoup de sang. (Cause)
2. Conjugue le verbe au temps et au mode qui conviennent. 2pts
Si la victime ne (être) pas une riche héritière, elle ne serait pas tuée.
Nous pouvons sauver Mélissa Tecte à condition que nous (arriver) un peu plus tôt.
3. Complète par le moyen de condition convenable.
.................................................. ..................................... l’inspecteur serait rapide, il arrêterait le coupable. (1pt)
4. Fais correspondre à chaque situation l’acte de parole qui lui convient. (1.5pts)
Situation de communication Actes de parole
Un inspecteur donne une hypothèse pour expliquer l’identité du criminel. Elle serait tuée pour un règlement de compte.

Un chauffeur roule sur l’autoroute. Soudain, la voiture ralentit sans raison et tombe en panne. C’est l’un de ses proches qui aurait tué Mélissa Tecte.
Lafouine donne une hypothèse pour expliquer le mobile du crime. Si j’avais fait une visite générale de ma voiture avant de voyager, elle ne serait pas tombée en panne.
5. Emet une hypothèse pour expliquer le fait suivant : (1.5pts)
Mélissa entendit un bruit,
III- Remise en ordre : (10 pts)
Remettez en ordre chronologique le synopsis de la nouvelle policière suivante :
- Il coupa l’oxygène sur sa femme, quelques minutes après elle meurt.
- Les enquêteurs entament leur enquête en posant trop de questions aux infirmiers.
- Une femme de ménage avait vu un homme aux cheveux blancs sortir de chez Madame Gobelin, des gants à la main.
- Les enquêteurs arrêtent Monsieur Gobelin. La loi le condamne à 36 ans de prison ferme.
- Monsieur Gobelin entra doucement à la chambre de soin de l’hôpital.
La nouvelle policière commence par un délit comme→ un vol,un meurtre,une attaque à mains armées,un rapt (c'est-à-dire le fait de s'emparer d'un enfant par exemple pour demander une rançon)
Elle se construit ensuite autour de→ l’enquête menée par→ un détective, professionnel ou amateur. L’enquête est donc la partie →la plus importante de la nouvelle policière, car elle rassemble tous les éléments qui permettront au détective d’élucider le méfait et d’appréhender le coupable. Voici une liste des principaux éléments que votre enquête devrait contenir : - Le malfaiteur : l’auteur du délit. - La victime : la personne qui subit le méfait. - Le méfait : crime, vol, événement mystérieux et désagréable.
COMMUNICATION
Certains pensent que l'internet est plus important pour les jeunes, on ne peut pas le nier, vu que l'internet permet aux jeunes de faciliter leur communication avec leurs amis, elle permet aussi de faire des recherches scolaires en moins de temps possible, de comprendre des leçons grâce aux vidéos ...
Cependant l'internet peut rendre les jeunes paresseux. Celle-ci peut gaspiller leur temps, elle peut aussi infecter leur comportement à cause des mauvais sites........

 

 

Répondre en citant
Liens Sponsorisés
  #2  
Ancien 07/02/2020, 12h10
prof.ziani prof.ziani est déconnecté
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 66
Messages: 7 139
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut

 

 

 

 



POUPEE FATALEDes_nouvelles_pour_Handi_20-e5099.jpg







Une petite ville tranquille dans la banlieue de Mexico. Une petite ville sans histoires. Une petite ville où il ne se passe jamais rien. Jamais rien jusqu’à ce jour de mai où un corps est découvert sur un chantier.
Tony Ramirès arrive un peu en avance au travail. Il monte dans sa pelleteuse, démarre et commence à creuser. La pelle heurte une masse. Tony descend et va voir ce qui gêne. C’est alors qu’il découvre un corps allongé dans la terre. Il le retourne et constate que l’individu est mort. Il appelle immédiatement la police.

Il s’agit sans l’ombre d’un doute d’un crime. La victime est un homme. Dans ses poches, peu d’indices : de l’argent mexicain, des clés et la carte de fidélité d’un restaurant chinois. En fouillant davantage le corps, les policiers découvrent une photo d’identité dans l’une de ses chaussures.

Qui est cet homme ?

Ce n’est pas la victime.
Cela fait maintenant deux semaines que les enquêteurs tentent d’identifier le corps, en vain. Aucun nouvel élément pour mettre la police sur une piste. La clé de cette énigme serait-elle la photo ? L’enquête piétine.
L’affaire est alors confiée au commissaire Gourmand, un petit homme trapu qui adore les gâteaux à la crème et la danse classique. Celui-ci arrive les doigts pleins de chocolat.


- Un mouchoir s’il vous plaît !


Il étudie méticuleusement le rapport d’autopsie et le compte-rendu de l’enquête. Il décide alors de lancer un appel à témoins en publiant la photo trouvée sur le cadavre.
Dès le lendemain, les détectives reçoivent un appel anonyme.


- J’ai reconnu l’homme sur la photo. Il s’appelle Xavier Espira et habite 5 rue de San Diego à Mexico.


Puis on raccroche.
Gourmand se rend chez Espira. Dès que celui-ci ouvre, plus aucun doute n’est permis : il est bien l’homme de la photo. Le commissaire lui explique la raison de sa visite puis lui montre un cliché de la victime. Espira dit ne pas connaître l’homme, il n’a rien à dire. Pourtant, il semble déstabilisé ce qui n’échappe pas à notre fin limier qui prend congé, file au commissariat, téléphone au juge d’instruction. Dès l’obtention du mandat de perquisition, le commissaire et son équipe retournent rue de San Diego. Ils frappent. Personne ne répond. C’est alors que l’un des policiers a une idée :


- Et si on essayait les clés retrouvées sur notre homme ?


Lentement, le lieutenant Rusé introduit la clé dans la serrure…..tourne…… et la porte s’ouvre.



- Bravo ! Toujours aussi rusé mon renard !


Prudemment, leur arme à la main, les policiers se déploient dans la maison. Rien. Aucune trace de Xavier Espira. Il s’est enfui.
Chaque pièce est soigneusement fouillée à la recherche d’indices prouvant que les deux hommes s’étaient déjà rencontrés. Soudain l’un des équipiers de Gourmand appelle ses collègues :


- Venez, au premier, j’ai trouvé quelque chose d'intéressant !



Toute l’équipe se précipite. Une lampe de chevet cassée avec des traces de sang !


- Direction le labo, dit Gourmand en tendant la lampe à son adjoint. On lance un avis de recherche.


Des scellés sont posés et toute l’équipe retourne au bureau.
Les résultats des analyses arrivent : le sang prélevé sur la lampe est bien celui de la victime et les empreintes celles de Xavier Espira.


- C’est bien notre homme. Des nouvelles de notre avis de recherche ? demande le commissaire.
- Il a été repéré dans le tramway et arrêté par une patrouille. Devinez un peu, il serrait une poupée dans ses bras, nos gars ont eu bien du mal à la lui faire lâcher !

Bizarre, vous ne trouvez pas ?
- Amenez-le dans la salle d’interrogatoire immédiatement. N’oubliez pas la poupée, il faut examiner cela de plus près !


Le suspect entre dans la salle.


- Connaissez-vous le motif de votre arrestation ?
- Non.


Gourmand lui tend une série de photos.


- Jamais vu.
- Son corps a été retrouvé sur un chantier. Ce qui est étonnant c'est cette clé découverte dans sa poche : il s'agit de la clé de votre maison. J'ai encore mieux : le sang sur votre lampe de chevet est bien celui de la victime, les tests ADN sont formels. Où étiez-vous lundi 3 mai entre quinze et seize heures ?
- Au cinéma.


Pendant ce temps, au labo, la poupée est passée aux rayons X et on découvre des diamants cachés à l'intérieur. Un policier apporte celle-ci au commissaire qui en vide le contenu sur la table.


- Des pierres que toutes les polices recherchent depuis dix ans ! Elles proviennent d'un cambriolage de la place Vendôme à Paris ! Nous connaissons l'auteur mais nous n'avons jamais pu retrouver le butin. Nous nous doutions bien que Com avait un complice. Vous êtes ce complice, n'est-ce pas Espira ? Pourquoi ces pierres sont-elles en votre possession ?


Pour la police il ne fait plus aucun doute: Xavier Espira est ce complice. Celui-ci devient très pâle. Après beaucoup d'hésitation il décide de passer aux aveux.


- J'ai bien participé à ce hold-up et je me suis enfui avec le butin le plus loin possible. Je savais qu'un jour Com retrouverait ma trace et voudrait ma peau ! L'autre jour quand je suis rentré et que j'ai surpris cet individu fouiller chez moi j'ai tout de suite compris. Nous nous sommes battus, je l'ai assommé puis je l'ai étouffé avec un oreiller. Ensuite je me suis débarrassé du corps.


Quelques jours plus tard, la police française arrête Com. Xavier Espira sera extradé et purgera sa peine en France.


- Une si longue affaire enfin résolue ! pensa Le commissaire Gourmand. Je mérite bien une petite récompense !


Il prend sa veste, quitte son bureau et se dirige vers la première pâtisserie pour s'acheter quelques éclairs au chocolat.

 

 

Répondre en citant
Répondre


Utilisateurs lisant actuellement ce sujet : 1 (0 membre(s) et 1 visiteur(s))
 
Outils du sujet
Affichage du sujet

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé


 


Fuseau horaire : GMT +1. Il est 12h41.

Propulsé par vBulletin® version 3.8.12 by vBS
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française par vBulletin-Ressources.com
Copyright Français Maroc