Page Principale Primaire Collège Qualifiant Fiches et projets Pédagogiques Etudes Françaises FAC CRMEF français Enseignement Sup Bibliothèque
forums Albums groups

 


Revenir en arrière   Forums français Maroc > L'enseignement secondaire qualifiant > Documents du Prof > LANGUE
 Inscription FAQ Membres Calendrier Marquer les messages comme lus

 

 

Répondre
 
Outils du sujet Affichage du sujet
  #1  
Ancien 19/06/2020, 12h52
prof.ziani prof.ziani est déconnecté
professeur
 
Inscrit : mars 2010
Lieu: prof.ziani@gmail.com
Âge: 66
Messages: 7 139
Pouvoir de réputation: 47
prof.ziani has a reputation beyond repute prof.ziani has a reputation beyond repute
Par défaut Le français est une langue compliquée...

 

 

 

 

Le français est une langue compliquée...

J'en perds, Jean perds....j'ampère.

Du français facile???

Mais comment pourrait-on écrire cette phrase :

« Dans une main, j'ai un VER de terre et dans l'autre, un VERRE d'eau. J'ouvre les deux mains et... les deux VER.... (?!) tombent. »

Comment faudrait-il écrire "VER...................", à votre avis?

Et celle-ci ?

« Un sot sur un cheval tient de la main gauche un seau. Dans sa main droite, il porte le sceau du roi. Le cheval fait un saut et les trois... (?) tombent à terre. »

Comment écrit-on "les trois s... ?"

Mais il y a mieux...

On appelle ceci des "Homographes non homophones", ces mots s'écrivent de la même façon mais se prononcent autrement suivant le sens...

En français : deux mots composés des mêmes lettres se prononcent toujours de la même façon !

En êtes vous bien sûr ?

Voici quelques exemples d’homographes de prononciations différentes ! (Homographes non homophones)

Sortant de l’abbaye où les poules du couvent couvent, je vis ces vis.

Nous portions nos portions, lorsque mes fils ont cassé les fils.

Je suis content qu’ils vous content cette histoire.

Mon premier fils est de l’Est, il est fier et l’on peut s’y fier.

Ils n’ont pas un caractère violent et ne violent pas leurs promesses.

Elles ne se négligent pas, je suis plus négligent.

Elles excellent à composer un excellent repas avec des poissons qui affluent de l’affluent.

Il convient qu’elles convient leurs amis, elles expédient une lettre pour les inviter, c’est un bon expédient.

Il serait bien que nous éditions cette histoire pour en réaliser de belles éditions.

Voyons aussi quelques exemples d’homographes de même prononciation :

Cette dame qui dame le sol.

Je vais d'abord te dire qu'elle est d'abord agréable.

À Calais, où je calais ma voiture, le mousse grattait la mousse de la coque.

Le bruit dérangea une grue, elle alla se percher sur la grue.

On ne badine pas avec une badine en mangeant des éclairs au chocolat à la lueur des éclairs.

En découvrant le palais royal, il en eut le palais asséché.

Je ne pense pas qu'il faille relever la faille de mon raisonnement.

Voici l'exemple le plus extraordinaire de la langue française !

(mot de sens différent mais de prononciation identique) (homophone)

Le ver allait vers le verre vert et non vers la chaussure de vair gris argenté.

 

 

Répondre en citant
Liens Sponsorisés
Répondre


Utilisateurs lisant actuellement ce sujet : 1 (0 membre(s) et 1 visiteur(s))
 
Outils du sujet
Affichage du sujet

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé


 


Fuseau horaire : GMT +1. Il est 07h23.

Propulsé par vBulletin® version 3.8.12 by vBS
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française par vBulletin-Ressources.com
Copyright Français Maroc