Page Principale Primaire Collège Qualifiant Fiches et projets Pédagogiques Etudes Françaises FAC CRMEF français Enseignement Sup Bibliothèque
forums Albums groups

 

 


Revenir en arrière   Forums français Maroc > L'enseignement secondaire qualifiant > 2ème année > Le Père Goriot
 Inscription FAQ Membres Calendrier Marquer les messages comme lus

 

 

Répondre
 
Outils du sujet Affichage du sujet
  #1  
Ancien 12/05/2018, 17h38
Avatar de Français Maroc
Français Maroc Français Maroc est déconnecté
directeur général
 
Inscrit : février 2010
Lieu: Maroc
Âge: 34
Messages: 1 369
Pouvoir de réputation: 47
Français Maroc has much to be proud of
Par défaut contrôle 4 : le Père Goriot ( évaluation )

 

 

 

 

CONTRÔLE CONTINU N° 1 DU DEUXIEME SEMESTRE
texte
Texte :
Quand le père Goriot parut pour la première fois sans être poudré(1), son hôtesse(2), Madame Vauquer, laissa échapper une exclamation de surprise en apercevant la couleur de ses cheveux : ils étaient d'un gris sale et verdâtre(3). Sa physionomie que des chagrins secrets avaient insensiblement rendue plus triste de jour en jour, semblait la plus désolée de toutes celles qui garnissaient la table(4)... Quand son trousseau(5) fut usé, il acheta un calicot(6) à quatorze sous l'aune(7) pour remplacer son beau linge. Ses diamants, sa tabatière d'or, sa chaîne, ses bijoux disparurent un à un. II avait quitté l'habit bleu barbeau(8), tout son costume cossu(9), pour porter, été comme hiver, une redingote(10) de drap marron grossier, un gilet en poil de chèvre et un pantalon gris en cuir de laine. II devint progressivement maigre ; ses mollets tombèrent ; sa figure, bouffie(11) par le contentement d'un bonheur bourgeois, se rida démesurément ; son front se plissa, sa mâchoire se dessina. Durant la quatrième année de son établissement rue Neuve-Sainte-Geneviève, i1 ne se ressemblait plus. Le bon vermicellier de soixante-deux ans qui ne paraissait pas en avoir quarante, le bourgeois gros et gras, frais de bêtise, dont la tenue égrillarde(12) réjouissait les passants, qui avait quelque chose de jeune dans le sourire, semblait être un septuagénaire(13) hébété(14), vacillant(15), blafard(16). Ses yeux bleus si vivaces prirent des teintes ternes et gris de fer ; ils avaient pâli, ne larmoyaient plus, et leur bordure rouge semblait pleurer de sang. Aux uns il faisait horreur ; aux autres il faisait pitié.
Balzac, Le père Goriot, partie 1 ; Une pension bourgeoise.
--------------------------------
Notes :
1. Poudré : la poudre mise sur les cheveux est une marque de distinction sociale.
2. Une hôtesse : propriétaire de la pension.
3. Verdâtre : couleur proche du vert sale.
4. Celles qui garnissaient : les personnes qui se trouvaient à table.
5. Un trousseau : les vêtements.
6. Un calicot : tissu en coton peu cher.
7. L'aune : ancienne mesure (1,20 m),
8. Barbeau : nom familier d'une fleur, le bleuet.
9. Cossu : riche.
10. Une redingote : longue veste.
11. Figure bouffie : figure gonflée.
12. Tenue égrillarde : comportement joyeux.
13. Un septuagénaire : qui a soixante-dix ans.

 

 


14. Hébété : stupide, abruti.
15. Vacillant : qui manque d'équilibre.
16. Blafard : sans couleur, pâle.
Questions de compréhension :
1. Complétez le tableau suivant : (2pt)
Auteur Titre de l'œuvre Genre de l'œuvre Date de parution


2. Quel est le personnage décrit ? Quel est son statut social ? (2pt)
2. Quand le père Goriot parut pour la première fois sans être poudré : (2pt)
a. Quel sentiment éprouva la propriétaire de la pension ?
b. Pourquoi ?
2. De : «Ses diamants… à … en cuir de laine.» (3pts)
a. Relevez les objets qui montrent que Goriot était un homme riche.
b. Par quoi sont remplacés ses objets de valeur ?
2. Quelle image l'auteur donne-t-il du bourgeois au moment de son bonheur et de sa richesse ? (2pt)
2. Quels sont les adjectifs qui qualifient 1'état du père Goriot misérable ? (2pt)
2. Identifiez la figure de style dans les énoncés suivants : (2pt)
a. La bordure rouge de ses yeux semblait pleurer de sang :
b. Ses diamants, sa tabatière d'or, sa chaîne, ses bijoux disparurent un à un :
2. «Aux uns il faisait horreur ; aux autres il faisait pitié». (2pt)
Dans la dernière phrase du texte, quel effet produit Goriot sur les gens qui le rencontrent ?
2. Que pensez-vous des comportements des deux filles du Père Goriot avec leur père ? (3pt)




 

 

Répondre en citant
Liens Sponsorisés
Répondre


Utilisateurs lisant actuellement ce sujet : 2 (0 membre(s) et 2 visiteur(s))
 
Outils du sujet
Affichage du sujet

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé


Entrer votre adresse email ICI pour recevoir les nouveautés:

 


Fuseau horaire : GMT +1. Il est 16h55.

Propulsé par vBulletin® version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française par vBulletin-Ressources.com
Copyright Français Maroc